Lausanne était incontestablement le rendez-vous majeur de ce début d’année en Europe. Forte de son expérience avec le traditionnel open de Suisse, la fédération helvète a parfaitement organisé une épreuve renaissante avec la participation des meilleurs joueurs européens.

Une nouvelle formule et un nouveau lieu : voici les ingrédients qui ont permis à ce Top 12 nouvelle formule de combler le millier de spectateurs massés dans cette université des bords du lac Léman, pendant trois jours. La compétition a livré son lot de surprises avec l’avènement de Marcos FREITAS, le come-back de Michael MAZE et d’Adrien MATTENET. Le  week-end fut aussi marqué par le duel entre championnes d’Europe du Team Butterfly, qui tourna à l’avantage de LIU Jia contre Viktoria PAVLOVICH.

Il y a longtemps, très longtemps, le Top 12 sacrait le « King of the ping », c’est à dire le joueur et la joueuse capable de terminer premier dans une formule où tous s’affrontent, soient 11 matches. Avec l’émergence du circuit Pro-tour, l’organisation annuelle des championnats d’Europe et du monde, le Top 12 n’attirait plus les meilleurs et forcément le public avait du mal à suivre. La compétition ne comptabilisait pas les points au classement mondial de ITTF : de quoi décourager les joueurs les plus attachés à l’épreuve historique.

Désormais étape de qualification à la coupe du monde 2014, l’attractivité de l’épreuve (et sa dotation) a fini de convaincre les meilleurs joueurs. En fait, il n’en manquait qu’un seul, et ironie du sort, le plus assidu au feu Top 12, Vladimir SAMSONOV. Avec ce système de qualification continentale et la participation des meilleurs, la fédération internationale (ITTF) a rendu l’épreuve plus attrayante.

Classement :
Messieurs : 1. FREITAS Marcos (POR) 2. MAZE Michaël (DEN) 3. OVTCHAROV Dimitrij (GER) 4. MATTENET Adrien 5. SHIBAEV Alexander (RUS) 6. BOLL Timo (GER) 7. GIONIS Panogionis (GRE) 8. APOLONIA Tiago (POR) 9. GACINA Andrej (CRO), GARDOS Robert (AUT), CRISAN Adrian (ROU) et SMIRNOV Alexei (RUS).

Dames : 1. LIU Jia (AUT) 2. PAVLOVICH Viktoria (BLR) 3. 4. SOLJA Petrissa (GER) 5. WU Jiaduo (GER) 6. POTA Georgina (HUN) 7. PESOTSKA Georgina (UKR) 8. VACENOVSKA Iveta (CZE) 9. MONTEIRO-DODEAN Daniela (ROU), MORET Rachel (SUI), SAMARA Elizabeta (ROU) et HU Melek (TUR).

Voir les vidéos

La coupe du monde 2014 :

Les joueurs (et joueuses) qui ont terminé aux trois premières places sont qualifiés pour la prochaine édition de la Coupe du monde féminine (10 au 12 octobre 2014) et masculine (Düsseldorf du 23 au 26 octobre 2014) avec, à chaque fois, 20 qualifiés (pas plus de 2 par pays). Le règlement permettra sûrement à Timo BOLL de se qualifier directement (il est 6e) et un 3e joueur allemand sera, pourquoi pas, de la partie en tant que joueur du pays organisateur. Adrien MATTENET, qui avait bénéficié de la wild-card généreusement offerte par l’organisateur suisse, n’est pas assuré de jouer à Düsseldorf en octobre prochain. Classé 4e, mais avec un faible classement mondial, il sera sous la menace des qualifiés asiatiques.

  • (6) les trois premiers des continents : Asie et Europe
  • (4) le vainqueur continental : Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Océanie.
  • (7) sept joueurs les mieux classés des continents Asie et Europe, et en fonction du classement mondial
  • (1) le champion du monde individuel en titre
  • (1) un joueur du pays organisateur
  • (1) une wild-card

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires