Retiré du programme olympique pour faire place à l’épreuve par équipes (qui comporte un double), le double est aussi malmené au championnat du monde. Lors de sa dernière levée, à Bercy en mai 2013, les Chinois n’ont pas aligné leurs meilleures paires, notamment en double messieurs et double mixte.

Le double mixte qui serait sûrement un bel outil de promotion au moment où la parité et la féminisation de l’activité sont déclamés, a été supprimé du programme du championnat de France individuel depuis 2006 à Dinan et le formidable triplé de Sébastien Jover (Team Butterfly) dernier vainqueur des trois tableaux : simple, double (avec Armand PHUNG) et mixte (avec Carole GRUNDISCH). Si le mixte figure encore au programme des épreuves du championnat du monde, il a été retiré du championnat d’Europe et semble bien loin des Jeux olympiques… Alors qu’il est disputé dans le cadre de l’épreuve par équipes (un garçon – une fille) aux Jeux olympiques de la Jeunesse ! Enfin, c’est un important pourvoyeur de médailles tricolores aux Championnats d’Europe Jeunes (CEJ).

Sur le circuit de l’ITTF World Tour, le patron de l’équipe chinoise, LIU Guoliang, a fait du double messieurs un outil de promotion en associant systématiquement un champion chinois à un joueur européen. En France, si le double a été supprimé de la formule en Pro A & B (hommes et femmes), il est un parfois un élément clef d’une rencontre par équipes des divisions suivantes. Et doublement puisque sur les 14 points alloués dans la nouvelle formule à 4 joueurs du championnat de France, le double a pris plus d’importance encore avec 2 points sur 14, contre 2 sur 20 auparavant (6 joueurs).

Le double est une occasion unique de communion à la table. Il est un moment d’échanges entre les partenaires, notamment sur la phase clef du service-remise. L’occasion d’échanger sur la stratégie à adopter et sur la préparation de chaque point.

La variété des compositions offerte par le championnat par équipes permet toutes les variations : un gaucher, un droitier, un jeune joueur, un joueur plus expérimenté, un bloqueur, un attaquant, un très bon serveur. Un gaucher attaquant et un droitier utilisant un picot, ou le contraire, auront peut-être plus d’affinités en double que deux défenseurs ou deux attaquants. Aussi, la ligne de sol, c’est à dire la distance favorite ou de confort à laquelle le joueur évolue à la table, prend toute son importance dans l’harmonie du double et des déplacements entre les deux partenaires.

L’histoire du double recense encore quelques incongruités et de belles histoires. Le duo autrichien JINDRAK-SCHLAGER, le double européen le plus performant de l’histoire sur le circuit Pro-tour (10 grandes finales disputées consécutivement de 1996 à 2005) ne remporta aucune médaille sur un championnat du monde ou aux Jeux olympiques et dut patienter jusqu’en 2005, lors de sa dernière sortie, pour être sacré champion d’Europe.

Tout près de nous, à Bercy en 2013, les colonnes de la presse réservées à la politique internationale se régalèrent des victoires en double. D’abord le sacre mondial, le premier pour la Corée-du-Nord, remporté par KIM Hyok-bong et KIM Jong face… à leurs frères Sud-Coréens LEE Sang-su et PARK Young-sook. CHUANG Chih-yuan et CHEN Chien-an se distinguèrent aussi en remportant la 1e médaille d’or mondiale de Taiwan face aux grands-frères chinois (HAO Shuai et MA Lin).

Du côté des Français, les deux anecdotes les plus significatives sont sûrement à mettre au crédit des paires SECRETIN-BERGERET, champions du monde et CHILA-GATIEN, médaillés olympiques en bronze. Sacrés champions du monde du double mixte en 1977, le duo SECRETIN-BERGERET avait trouvé le moyen (brouille passagère) de ne pas disputer le championnat de France à Tours. La Savoyarde trouva avec Vincent PURKART le partenaire idéal pour devenir championne de France du mixte sans Maître Jacques. Les champions du monde remportèrent toutefois six titres nationaux ensemble, un record.

Auréolés du titre européen conquis un mois plus tôt, le duo CHILA-GATIEN s’inclina en finale des France de l’année 2000 (Dijon) face à la paire ÉLOI-LEGOÛT. CHILA-GATIEN remportèrent trois mois plus tard la médaille de bronze aux J.O. de Sydney. Christophe LEGOÛT continua à accumuler les titres, avec différents partenaires, pour rejoindre au palmarès, Jacques SECRÉTIN victorieux de 10 titres.

L’expertise de Christophe LEGOÛT

10 TITRES EN 18 ANS AVEC CINQ COÉQUIPIERS

  • 1996 : Legoût-Chila
  • 1998 : Legoût-Chila
  • 2000 : Legoût-Eloi
  • 2004 : Legoût-Desprès
  • 2005 : Legoût-Desprès
  • 2007 : Legoût-Martinez
  • 2009 : Legoût-Martinez
  • 2010 : Legoût-Martinez
  • 2012 : Legoût-Martinez
  • 2014 : Legoût-Martinez

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires