Le mardi 29 avril, pendant le Championnat du monde par équipes à Tokyo, une visite du Butterfly Tec était organisée. Deux cars sont prévus pour la délégation Butterfly. Nous sommes 70 repartis en 3 groupes. Mr Hiroshi KIMURA distribue à chacun un pass de couleur avec notre nom et notre pays, les Français (Mr et Mme KOUI Patrick, Mr et Mme GORET Frédéric, Julien GIRARD et Stéphane MICHEL) sont dans le car avec tous les clients Européens + le staff d’Allemagne et une partie du staff Japonais. Dans l’autre car prennent place les clients Sud-Américains et tous les clients d’Asie principalement des Chinois, Des Coréens, des Japonais, Thaïlandais. Nous avons l’impression d’appartenir à une grande famille. L’ambiance est joyeuse.

Butterfly_Tec_01

Applaudis à la descente du car

Départ à 10h15 pour un restaurant traditionnel Japonais près de l’usine Butterfly dans la ville de Tokorosawa, l’organisation ne laissant rien au hasard chacun reçois une petite bouteille d’eau minérale. Après 1 heure 15 de route nous arrivons au restaurant qui était entièrement dédié à notre délégation, une organisation parfaite comme d’habitude. Après avoir enlevé nos chaussures nous nous installons pour un déjeuner plein de saveurs et de tradition.

Butterfly_Tec_03

Une heure plus tard nous remontons dans nos cars pour une quinzaine de minutes direction l’usine. Une première surprise, le président San YAMADA nous attend avec les cadres de l’usine. Le patron en tête et les cadres sont alignés : ils nous applaudissent à la descente de notre car. Incroyable. Ils serreront les mains de toute la délégation en se penchant respectueusement comme la coutume Japonaise le veut.

Chaque groupe posera pour une photo encadrée par le président et son adjoint.

Un troisième bâtiment bientôt opérationnel

Il y a deux bâtiments d’une longueur de 130 m séparés par un troisième qui est en construction. Dans l’entrée il y a un grand mur avec le nouveau logo et une table des championnats du monde. La décoration est sobre mais impactante.

Butterfly_Tec_02

Nous entrons dans une salle de conférence ou Mr YAMADA nous fera une intervention (traduction simultanée en anglais) qui présente Butterfly. Il nous fait part de sa fierté de recevoir pour la première fois les partenaires de Butterfly venus du monde entier. Avant de débuter la visite, Butterfly nous projette un film sur le savoir-faire de la société, un film d’entreprise spécialement conçu pour l’occasion.

Photos interdites

Pour le début de la visite de l’usine chaque groupe (nous sommes le groupe vert) aura un guide avec un traducteur. Nous devons retirer les chaussures (encore) et prendre des chaussons, une petite bouteille d’eau est prévue. A partir de ce moment il nous est demandé de ranger nos appareils photo, secret oblige.

Nous pénétrons dans le nouveau bâtiment qui regroupe trois départements, recherche, administratif et commercial. Un immense couloir de 120 m ou chaque département est reconnaissable par un code couleur. Visite des bureaux des opens spaces avec des ordinateurs partout. Tout le personnel est en chemisette Butterfly ou en blouson sans manches Butterfly bien sûr. Le département recherche : nous n’en verrons que l’entrée. Nous apprenons que ce département n’est pas accessible à tous les employés.

20140429_130842

20 personnes manipulent chaque revêtement

Direction le sous-sol ou tout est consacré à la fabrication des revêtements. Nous ne rentrerons pas dans les différents ateliers, nous regarderons à travers des vitres. Il y a des ateliers que nous ne verrons pas notamment ceux consacrés à la fabrication des mousses et des caoutchoucs c’est un secret bien gardé, nous avons eu juste quelques images dans le film. Nous verrons surtout les ateliers de contrôle de qualité, chaque revêtement est contrôlé, pesé, trié et au moindre défaut le revêtement est jeté à la poubelle. Les contrôles sont autant visuels que mécaniques et informatiques. Du début de sa fabrication à son emballage, chaque plaque passe dans les mains de 20 personnes.

Un bois passe dans les mains de 30 personnes.

Pour la suite de la visite nous reprenons nos chaussures direction l’autre bâtiment consacré à la fabrication des bois. Dans une odeur de menuiserie nous voyons l’assemblage des différentes couches qui composent les bois chaque assemblage est mis sous presse pendant 24heures avant de passer à la découpe. Ces assemblages sont ensuite découpés en forme de raquettes dans un autre atelier. Puis les formes sont transportées dans un autre atelier où est ajouté le manche avec le nom du bois et le logo. Ensuite une machine imprime sur la palette le nom du bois. Les bois les plus onéreux sont également pesés et numérotés. Tout au long de la fabrication un bois passe dans les mains de 30 personnes.

Il y a 140 personnes qui travaillent à l’usine. C’est un assemblage de haute technologie et d’artisanat, certaines étapes comme la découpe des bois sont réalisées manuellement et d’autres effectuées par des machines sophistiquées. Toute la production des plaques comme des bois est un mélange de travail manuel et industriel, de la recherche de haut niveau et du travail manuel. C’est la philosophie de Butterfly de ne pas tout confier aux machines car rien selon eux ne remplace l’intervention humaine notamment pour le contrôle de la qualité.

Nous nous dirigeons ensuite vers un immense dépôt où se trouve des milliers de colis en partance pour le monde. C’est impressionnant.

Une salle de tennis de table au sein de l’entreprise

Nous terminons la visite par la salle de ping ou le matin des cours particuliers sont dispensés. Cette salle sert également à tester le matériel et le soir elle est à la disposition des employés de Butterfly s’ils veulent jouer après le travail.

Le chantier au centre sera la nouvelle usine pour les bois, elle sera opérationnelle pour la rentrée de septembre.

Nous repassons par la salle de conférence ou Mr YAMADA nous remercie de notre visite et avant de repartir il nous donne à chacun un bois souvenir de notre visite et en fonction de nos groupes nous avons un tirage photo en deux exemplaires du cliché réalisé 3 heures auparavant. Une organisation toujours aussi parfaite. A la sortie de l’usine comme pour notre arrivée le patron et les cadres principaux nous saluent et nous applaudissent encore.

Après cette visite nous avons compris pourquoi Butterfly est le numéro un mondial et nous repartons vers la salle avec cette conviction, nous avons les meilleurs produits, la meilleure marque.

Pour le retour dans le car, un écran diffuse des images du dernier championnat du monde de Paris.

A propos de l'auteur

Stéphane

Conseiller Butterfly France depuis 1993, Stéphane MICHEL a développé la marque sur le territoire national et mis en place de nombreux partenariats : il est l’interlocuteur privilégié des joueurs, des distributeurs et auprès des instances fédérales, notamment les clubs et les ligues.

Articles similaires