Trois fois d’affilée, les Romagnons se sont hissés sur la 3e marche de la Pro A masculine. Une performance remarquable pour ce club atypique implanté dans cette petite commune du Maine-et-Loire qui compte 1 600 habitants. Guy SOULARD, le co-président de la Stella et Fabrice COUTELLEAU, l’entraîneur de l’élite, racontent la belle aventure de ce club qui soulève des montagnes.

Après la Ligue du Centre et le TT Metz, nous poursuivons le tour de France des structures soutenues par Butterfly (Stéphane MICHEL, promoteur de Butterfly en France a été formé à la Romagne). Il serait trop réducteur de considérer La Romagne tel un village gaulois. À quelques encablures de Cholet et de son équipe de basket, les pongistes romagnons ont su convaincre pour développer le tennis de table et bâtir un club structuré autour de son équipe professionnelle et d’un centre d’entraînement. Un club fier aussi d’afficher sa N1 masculine et une N2 féminine plus, bien sûr, toutes les équipes régionales et départementales.

« Nous avons gagné et fait match nul face au vainqueur de la Ligue des Champions, Pontoise-Cergy, annonce Fabrice COUTELLEAU, l’entraîneur d’une équipe bâtie autour du Chinois CHEN Tianyuan et des Tricolores, Brice OLLIVIER et Abdel-Kader SALIFOU (Sas LASAN n’a pas été aligné cette saison en Pro A et a muté vers un club de N1).

« Même si nous avons intégré l’Agglomération choletaise, notre équipe dispose de l’un des budgets les plus modestes de Pro A. Terminer en 3e position, trois années de suite, c’est une belle aventure. »

Guy SOULARD et Odile BRUN partagent la présidence du club. Un duo mixte singulier à la tête d’une association sportive. « J’ai joué jusqu’en N1 et j’ai été éducateur sportif au club. Lorsque l’ancien président a décidé de passer la main, la possibilité de s’impliquer à deux me convenait bien, rapporte Guy SOULARD. Je suis davantage chargé de la politique sportive. Odile est plus spécialisée sur les finances et la gestion. » Un duo qui a su convaincre Gilles BOURDOULEIX, député Maire de la sous-préfecture choletaise, de soutenir la Stella Romagne. « C’était au début des années 2000 et le cahier des charges spécifiait la montée en Pro A, la participation à la Coupe d’Europe et un centre de formation. »

La_Romagne_05

L’engagement de la collectivité territoriale est pérenne et permet au club de poursuivre l’aventure de l’équipe professionnelle et l’activité du club. Qualifié pour la Ligue des Champions, le club ne s’engage pas sur cette épreuve jugée coûteuse par le président. « Nous avons de nombreux sponsors mais seule l’arrivée d’un partenaire plus important pourrait nous permettre de disputer cette épreuve prestigieuse. »

Car à la Romagne, « le projet club », le développement de la base, est privilégié. Le récent recrutement de Benjamin BROCHARD va accroître le rayonnement du club.

« Avec notre nouvelle salle, nous visons une croissance à deux chiffres pour largement dépasser notre centaine de licenciés, espère Guy SOULARD. Son rôle d’entraîneur-animateur a pour objectif d’intensifier la formation de nos joueurs et le recrutement avec des animations en milieu scolaire et des actions de développement dans les villages environnants. »

Cyril CIAUDO qualifié de « bénévole permanent » de la Romagne est enseignant et a ouvert les portes du collège pour la section sports-études qui permet de libérer les jeunes pongistes chaque jour à 15h30. « Cyril est un bénévole passionné. Tout son temps de loisir est consacré au tennis de table dans notre club. » Cyril est aussi l’instigateur du centre d’entraînement.

CHEN Tianyuan, l’homme providentiel

Si vous n’avez jamais croisé CHEN, alors vous ne connaissez pas son sourire permanent qui témoigne de sa gentillesse. Joueur de talent, il a souhaité, comme beaucoup de ses compatriotes, tenter l’aventure à l’étranger. Si le club romagnon avait réussi à monter en Pro A dès 2005 puis à nouveau en 2007, l’arrivée du Chinois a stabilisé le club et bonifié l’équipe dans son ensemble. Guy SOULARD raconte comment ce joueur très talentueux et efficace est arrivé dans son club. Armand PHUNG, qui a participé à l’éclosion du club avec Brice OLLIVIER et Dorin CALUS, connaissait Yuan Jia Nan (sacrée championne de France à Nantes en 2012).

La_Romagne_02

« Nous l’avons sollicitée et elle a proposé CHEN qu’elle connaissait alors très peu. Nous avons hésité avec un autre Chinois qui évoluait en Suède mais finalement nous avons vraiment fait la bonne pioche. » L’anecdote a pris une tournure romantique avec le mariage puis l’arrivée d’un petit garçon dans le foyer de Jia Nan et Tianyuan. « Ils sont installés à Cholet et si, à une époque, Tianyuan a été approché par des clubs étrangers, il apprécie la vie en province. » Et le Président de préciser :

« Il y a trois ans, Tianyuan a reçu une offre financière attrayante d’un club étranger. Il a appelé son père qui lui a dit : es-tu certain que tu trouveras un meilleur endroit pour vivre ? Qu’auras-tu de plus ?… »

Il est resté (il est sous contrat jusqu’en 2016) et avec lui le club continue de progresser, notamment en coupe d’Europe (ETTU) avec deux quarts de finale consécutifs avant la demi-finale disputée cette saison. Guy SOULARD ne tarit pas d’éloges sur le leader de l’équipe pro : « Cela dépasse le cadre du club. La Stella Romagne est une grande famille et tout le monde se connaît : CHEN est d’une extrême gentillesse et d’une grande disponibilité. Et pour preuve de totale adhésion au projet romagnon : Bientôt il sera Français : il a passé le test de la nationalité ave succès. »

La_Romagne_04

Pour l’entraîneur Fabrice COUTELLEAU, l’apport de CHEN a dépassé ce qu’il pouvait imaginer. Les joueurs de l’équipe première s’entraînent à 100 % à la Romagne. Si le PPC Villeneuve est aussi un cas d’espèce, c’est la Romagne qui a été précurseur. Une petite entorse a été concédée pour Abdel-Kader SALIFOU qui multiplie les allers-retours entre l’Insep et la nouvelle salle du club qui abrite le centre d’entraînement.

« Le club a grandi avec CHEN qui a apporté un autre niveau aux joueurs et une analyse intéressante pour moi. Il m’a sensibilisé au haut niveau. Il sait aussi où nous emmener sur internet pour voir les bonnes compétitions en Chine. »

Le club n’est pas fermé avec la venue régulière des jeunes pousses du Pôle espoirs de Nantes, voisin de 45 minutes. Aurore DESSAINT est aussi une habituée. La quadruple championne de France junior est réputée pour sa régularité et sa tenue de balle à l’entraînement. « Ces nouvelles têtes ne donnent pas un niveau international à notre structure mais cela permet de varier les systèmes de jeu. Pour nos joueurs de l’équipe pro, c’est une façon d’échapper à la routine et de rester concentrés. » Et Fabrice COUTELLEAU de rappeler, avec fierté, la venue de l’équipe de France (notamment Adrien MATTENET et Christophe LEGOÛT), dirigée alors par Stéphane HUCLIEZ, pour préparer la Coupe du monde (2011 à Paris).

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires