Riva del Garda

Riva del Garda

Riva del Garda, en Italie, est le décor de la 57e édition des Championnats d’Europe Jeunes, du 11 au 20 juillet.

Plus de 600 joueurs provenant de 45 pays se retrouvent sur ​​le célèbre lac de Garde pour disputer la plus grande compétition européenne.

Nous aurons chaque jour un œil particulier sur les joueurs et joueuses du Team Butterfly en lice dans cette cité magnifique qui compte 9000 âmes.

Richie PRAUSE

20. Juillet 2014

LE COURONNEMENT

Chantal MANTZ et Alexandre CASSIN ont décroché la couronne européenne.

Alexandre CASSIN

Alexandre CASSIN, premier français sacré champion d’Europe cadet (2012) et junior (2014)

Ils faisaient partie des favoris et ont réussi à s’imposer en tant que telle. Il est souvent plus difficile mentalement de triompher avec une telle pression extérieure. Le but pour Alexandre CASSIN est maintenant, à l’instar de Quentin ROBINOT, de rentrer dans le Top 100 mondial. Il a les moyens d’atteindre ce premier objectif.

Chantal MANTZ a battu sa compatriote, tête de série n°1, Nina MITTELHAM.

Chantal MANTZ a battu sa compatriote, tête de série n°1, Nina MITTELHAM.

Chantal Mantz et Nina MITTELHAM ont disputé une finale 100 % allemande dont la première est sortie victorieuse. Toutes les deux ont des perspectives d’avenir intéressantes sur la scène mondiale. Chantal MANTZ devra faire attention à ne pas s’éloigner trop souvent de la table. Sur la distance, elle peut gagner un point, mais pas un match. Dans l’ensemble, elle a un style de jeu spectaculaire et efficace (comme Nina MITTELHAM), que nous aimerions voir davantage à l’avenir.

Dans les catégories cadettes, ce sont deux jeunes issus de la délégation Roumaine qui ont été couronnés champions d’Europe : Adina DIACONU et Rares SIPOS.

Adina DIACONU a été en capacité de hausser encore son niveau de jeu en simples pour devenir la joueuse la plus médaillée de la compétition. Je pense que son jeu passif est déjà très performant mais qu’elle possède de la marge en service-réception. Mais elle est sur la bonne voie pour devenir une actrice importante comme ses compatriotes Daniela DODEAN-MONTEIRO ou Elizabetha SAMARA.

Pour parler encore de la Roumanie : Rares SIPOS s’est montré impressionnant en finale. À la lutte avec le Russe Artur ABUSEV, il a dû surmonter le système défensif de son adversaire capable de varier les rotations des deux cotés. Je suis sûr que le Russe peut progresser dans le registre offensif.

Je crois que nous allons entendre beaucoup parler de ces joueurs à l’avenir. Certains d’entre eux probablement dès l’année prochaine aux CEJ et pour d‘autres au niveau senior. Je me réjouis de leur parcours lors des prochains mois et qui sait : nous allons peut-être voir certains joueurs intégrer l’équipe nationale et peut-être même les voir aux Jeux olympiques en 2016 ou 2020 ?

Il s’agit de la jeune génération montante.

19. Juillet 2014

Des demi-finales passionnantes

Dans le tableau cadets, nous pouvions nous attendre à la présence de ces 4 joueurs. Rares SIPOS (ROU) jouera contre Nolan GIVONE (FRA), Irvin BERTRAND (FRA) fera face à Artur ABUSEV (RUS). Petite surprise tout de même avec la victoire d’Irvin BERTRAND face à la tête de série n°1, le Roumain Cristian PLETEA. À signaler aussi la prestation du défenseur russe ABUSEV qui doit encore optimiser ses coups offensifs.

Du côté des cadettes, Adina DIACONU mobilise l’attention. Je suis vraiment impatient de voir son match avec la Russe Maria TAYLAKOVA de la Russie, tandis que, dans l’autre demi-finale, la Serbe Izabela LUPULESKU sera opposée à la Belge Lisa LUNG.

Alexandre CASSIN (FRA) – Filip ZELJKO (CRO) et un duel suédois Elias RANEFUR – Anton KALLBERG sont les affiches des demi-finales : elles ne constituent pas véritablement des surprises. Notons peut-être le niveau technique et les progrès de KALLBERG.

Les quarts de finale des juniors filles ont été très excitants. Nicole TROSMAN (ISR) a compté quatre balles de match contre Pauline CHASSELIN (FRA) qui a fini par s’imposer. Enfin, l’Allemagne a placé deux joueuses en demi-finales, Nina MITTELHAM et Chantal MANTZ. Nina MITTELHAM sera favorite contre la Française alors que Chantal MANTZ aura moins de marge face à la Russe Ekaterina GUSEVA.

18. Juillet 2014

« Qu’est-ce que la Chine, le Japon et l’Allemagne ont en commun ? »

Ce vendredi, il n’y a pas eu tant de faits cruciaux. Les matches vraiment importants vont commencer samedi et bien sûr les finales de dimanche.

C’est l’occasion pour moi de sortir des sentiers battus et d’exprimer une pensée qui occupe souvent mon esprit :

Qu’est-ce que la Chine, le Japon et aussi l’Allemagne ont en commun ?

Pourquoi sont-elles les principales de tennis de table ? Cela n’a pas toujours été ainsi : par le passé, la Suède, la Hongrie et d’autres nations ont occupé le premier plan.

 Je pense que l’une des raisons importantes ou au moins l‘impulsion de base a toujours été la concurrence à l’intérieur du pays qui mène à une augmentation du niveau en matière de formation et de la performance. La formation des groupes d’entraînement avec des joueurs de la même nation motive les uns les autres à donner le meilleur d’eux-mêmes. Ils sont en forte concurrence, y compris les stars. C’est une situation qui concerne tous les niveaux : de cadets à seniors.

J’ai vraiment hâte de suivre les simples, samedi et dimanche.

 

17. Juillet 2014

Respirer (fais un break), respirer (profondément), penser autrement

Pour beaucoup de joueurs, ces journées de mercredi et jeudi sont pour l’occasion de prendre une grande respiration avant le début des épreuves individuelles, pour ainsi le début d’une 2e compétition.

Pour moi, il est temps de jeter un regard sur les cadets. Comme prévu, la France et la Roumanie ont disputé la finale par équipes. C’est intéressant de voir ces joueurs à l’œuvre dans les simples et la qualité technique de leur formation.

Espérons que ces garçons et les filles continuent à bien avancer. Parce que je pense, à l’instar de l’Asie que l’Europe dispose de nombreux jeunes joueurs talentueux. Les détecter et les former n’est pas notre dernière tâche, la tâche de l’entraîneur est de les amener plus haut encore.

15. Juillet 2014

Finales par équipes : Résultats et émotions

Finale cadettes

Adina DIACONU

Adina DIACONU

Une fois de plus, la Roumaine Adina DIACONU a contribué à la victoire (3-1) de la Roumanie, 2e nation à remporter un titre par équipes avec la France.

Match pour la dernière place pour les Championnats du monde juniors

L’enjeu de la rencontre entre l’Allemagne et la Croatie (les garçons cadets) n’était pas de gagner de l’or, mais il s’agissait de se qualifier pour les championnats du monde jeunesse en Novembre – Décembre à Shanghai (Chine). Dans cette rencontre qui s’est achevée en faveur de la Croatie (3-1), Filip Zeljko a été remarquable. La déception était visible sur les visages de l’équipe allemande, mais ils ont également été contraints d’accepter la défaite et regarder devant. Pour les joueurs et les entraîneurs, le tournoi doit continuer.

Regarder le match remarquable entre l’Allemand QIU Dang et le Croate Filip ZELJKO : http://www.laola1.tv/de-de/video/jbt-dang-qiu-ger-filip-zeljko-cro/206612.html

laola_QIU_ZELJKO

Finale juniors garçons

La France et la Pologne s’affrontaient en finale pour une rencontre attrayante mais pas aussi excitante que pour les demi-finales. La Pologne – encouragée par ses supporters – a essayé de donner son maximum mais a dû finalement féliciter une équipe française plus stable. La France de CASSIN et AKKUZU a battu la Pologne de ZATOWSKA et je me réjouis d’avance de voir ces trois-là dans l’épreuve individuelle.

Finale cadets

France – Roumanie était l’affiche de la finale cadets garçons. La performance de Christian PLETEA (ROU) et de Nolan GIVONE (FRA) a été plus que remarquable. Les deux garçons ont livré une prestation largement supérieure à la moyenne dans leur catégorie. PLETEA était plus puissant, mais GIVONE a déployé le meilleur jeu de jambes. Le Français est devenu l’homme clef de la rencontre en inscrivant le 3e point décisif pour la France.

Laura Pfefer_klein

Laura PFEFER – France

Finale juniors filles

Avant cette finale entre l’Allemagne et la France, les Allemandes étaient les grandes favorites. Après que Nina MITTELHAM (GER) et Pauline CHASSELIN (FRA) aient remporté leur match, c’était au tour de Chantal MANTZ (GER) et de Laura PFEFER (FRA) de se disputer le 3point en jeu dans cette rencontre. Ce 3e match s’est révélé passionnant mais la jeune allemande a trop souvent poussé et s’est montrée trop passive. Chantal Mantz a certes toujours lutté revenir dans le match, mais c’est le jeu agressif de Laura PFEFER, qui n’a cessé d’utiliser son soft coup droit, qui a fini par récompenser la Française 11-9 au cinquième set ! Avec un avantage de 2 à 1, la France et Marie Migot ne rataient pas la marche face à WAN Yuan (GER) consolidant ainsi cette victoire surprise.

Styles, technique et qualités physiques

Richie Prause

Richie Prause

Il y a quelques jours, j’ai parlé de joueurs se mettant en position de top sur top, sans nécessité réelle, s’éloignant littéralement de la table. Je dois répéter encore ceci dans la seconde moitié du tournoi. La plupart du temps, cela découle de l’instabilité en remise de service. Bien que la plupart des joueurs soient capables d’effectuer une virgule du revers ou de pousser en coup droit, ils négligent le jeu court. J’ai aussi remarqué que joueurs exécutent le top spin du coup droit un peu trop tard, en se concentrant sur ​​la rotation plutôt que la vitesse. Ce devrait être plus équilibré et je voudrais voir des attaques plus rapides.

Si l’on se penche sur les qualités physiques, nous devons remarquer que les joueurs européens sont encore un peu en retard par rapport à leurs homologues asiatiques. Une posture du corps stable et une bonne musculature sont devenues un standard tant chez les garçons que chez les filles. Cela devrait faire partie de la formation quotidienne des jeunes joueurs.

14. Juillet 2014

Prélude à la fantastique journée des finales demain

Chez les cadets, la France sera opposée à la Roumanie qui, potentiellement, est une bonne équipe.

Du côté des cadettes, la Roumanie jouera face à la Russie, les deux équipes sont bien installées et ont vaincu en demies, l’Allemagne et la Hongrie.

Les juniors allemandes feront face à l’équipe de France, tandis que les juniors français feront face à la Pologne menée par le fantastique Patrik ZATOWSKA.

Nous sommes impatients de voir les rencontres, et pas seulement la finale ! Alors que l’Allemagne a été vaincue par la France en quarts de finale (la France est incarnée par les talentueux Can AKKUZU et Alexandre CASSIN), elle a encore une chance de se qualifier pour les Championnats du monde si elle s’impose face à la Croatie.

Alexandre_Cassin_RG-4

Alexandre CASSIN – France

Esprit

J’aime vraiment l’atmosphère qui se dégage de cette équipe de France. Chacun des joueurs joue à 100 %, se battant jusqu’à dernier point pour son équipe. Et nous avons vu aussi les remplaçants vivement encourager, depuis le banc, leurs coéquipiers et les motiver pour aller chercher la victoire. Peu importe qu’il s’agisse de la finale ou d’un match de classement, l’esprit d’équipe est toujours formidable à voir.

Un bon niveau de performance – parfois un petit manque d’agressivité

Concernant le niveau de jeu, nous voyons un tennis de table de qualité mais je trouve que parfois il y a un manque de détermination à gagner, ce petit bout d’agressivité qui peut faire une différence dans un match, par exemple à l’attaque du troisième set. Lorsque la technique est assez bonne, il n’est pas nécessaire pour un joueur de chercher délibérément à se mettre en top sur top à mi-distance. J’ai remarqué cette tendance à vouloir s’éloigner de la table.

Traduction en anglais par Sébastien HALLEN et en Français par Hubert GUÉRIAU

A propos de l'auteur

Richard

Richard a débuté le tennis de table à l’âge de 12 ans pour ne plus jamais arrêter. D’abord joueur de niveau national en Allemagne, il s’est ensuite tourné vers le coaching dans le haut niveau. De 2000 à 2004, il était le capitaine de l’équipe d’Allemagne féminine puis, jusqu’en 2010, de l’équipe masculine. Au cours de cette période, il a largement contribué aux succès de Timo BOLL et de son équipe. En 2010, il a rejoint la renommée Werner Schlager Academy en Autriche comme coach principal et expert pour l’ITTF. Depuis de longues années, il fait partie de la famille Butterfly toujours en quète de progrès pour la pratique du tennis de table.

Articles similaires