Combien de fois avons-nous été surpris par ZHANG Jike ? Eh bien, en réalité le nombre de fois n’est pas vraiment important. Le fait est que ce joueur continue d’étonner le monde tennis du table. Cette année, il nous a pris dans un tourbillon d’émotions : de sa défaite pendant le Championnat du monde par équipes à Tokyo, sa performance dans la Super League chinoise, et bien sûr, la polémique qui est née en conclusion de la Coupe du monde masculine le mois dernier à Düsseldorf.

« C’est un champion. Et un vrai champion n’arrête jamais de se battre. »

Zhang Jike 4

ZHANG Jike (CHN)

L’année 2014 n’est pas encore terminée mais ZHANG Jike semble déjà avoir déjà atteint son quota en faisant les gros titres de l’actualité du tennis de table, avec une façon de nous surprendre que lui seul peut le faire. Un champion de son acabit est tenu, la plupart du temps, de maintenir un haut degré technique et une attitude parfait dans l’arène. Il doit être maître de son comportement, à titre individuel et pour son équipe. Il est une idole et tout le monde l’aime : le respecte tout simplement.

Une idole différente – tout le temps sous pression

ZHANG Jike est un grand champion mais son statut est difficile à décrire. Il perd, il devient sauvage, il n’assume pas toutes ses responsabilités, et enfin il ne fait pas taire les doutes et les critiques. Cette année, il est devenu le sujet de prédilection de tous ceux qui se plaisent à le critiquer. Sa défaite cuisante face à Dimitrij OVTCHAROV lors des championnats du monde par équipes à Tokyo a mis en relief son manque d’esprit d’équipe et sa motivation a été mise en cause.

Le Championnat du monde par équipe est l’une des compétitions les plus importantes de tennis de table. Et il a perdu. Ce qui est en fait plus grave, c’est qu’il s’agit d’une défaite face à un joueur qui n’est pas Chinois. Une défaite qui a mis ZHANG Jike sous pression sachant qu’il avait besoin de se racheter. Lors de la Super League chinoise, il a conduit son équipe du Shandong au titre de champion. En finale, il réalisa une performance épique contre Dimitrij OVTCHAROV. Mené 0/4 dans l’ultime set de la finale, il a marqué sept points d’affilée pour arracher le match en sa faveur. Face à un tel défi, ZHANG Jike a survécu. Cependant, LIU Guoliang n’était pas trop convaincu par cette performance. Au regard de tous les matchs entre ZHANG et OVTCHAROV, l’entraîneur en chef de l’équipe chinoise a estimé que son protégé n’avait pas réellement pris l’avantage sur l’Allemand et qu’en réalité les deux joueurs se situaient sur la même ligne.

Une nouvelle opportunité : La Coupe du monde individuelle

La Coupe du monde 2014 constituait une excellente occasion de se racheter avec un plateau d’excellente qualité avec en particulier l’autre Chinois, MA Long. De plus, il s’agissait de la première grande épreuve avec la nouvelle balle plastique. Le dimanche, ultime journée de la compétition organisée à Düsseldorf, ZHANG Jike a dû relever des grands défis face à deux redoutables adversaires. D’abord en demi-finale face à Timo BOLL qui en plus de son talent bénéficiait du soutien du public (9000 spectateurs). Mis en difficulté, le champion chinois a fini par s’en sortir pour accéder à la finale.

Best-of de la demi-finale ZHANG Jike – Timo BOLL

Cependant, ZHANG Jike avait une autre montagne à déplacer, face à son plus redoutable adversaire, compatriote et coéquipier, MA Long. Cette bataille dans une finale de compétition mondiale a longtemps été attendue par toute la communauté du tennis de table. MA Long avait toujours eu un net avantage sur ZHANG Jike dans les affrontements antérieurs sur le circuit mondial et les succès de ZHANG Jike ont été mis en cause car il triomphait sans avoir affronté MA Long. Par conséquent, vous ne pouvez imaginer à quel point la pression était importante pour ZHANG Jike avant ce match. Les deux joueurs ont été dos à dos pendant les sept sets de la finale.

Un geste prémédité ou une pure émotion ?

15634560582_6b492bbace_o

ZHANG Jike a craqué sous la pression.

Alors, quand ZHANG Jike sortit victorieux du dernier échange de la partie, il ne put contenir son émotion : une victoire sur son rival MA Long en finale de la Coupe du monde, avec de surcroît la nouvelle balle en plastique ! Hurler sa joie n’était pas suffisant : Il a entamé une course dans l’aire de jeu avant de détruire, de part et d’autre, deux séparations. En seulement quelques secondes, il a illuminé l’issue de cette finale par son talent et déconcerté, voire choqué, l’assistance.

Malheureusement, l’ITTF était mécontente de ce comportement excessif et de le voir briser les séparations de ses sponsors. Finalement, l’ITTF pénalisa le vainqueur en le privant de la totalité de sa prime de victoire, soit environ 38 000 Euros. ZHANG Jike n’a pas tardé à faire des excuses publiques et a assumer l’entière responsabilité de ses actes, mais le déferlement des critiques s’écoulait déjà sur Internet.

De son côté, après l’incident, ZHANG Jike a tenu à expliquer qu’il était sous pression depuis trop longtemps. De sa défaite à Tokyo bien sûr et d’avoir été privé de l’épreuve des simples aux Jeux d’Asie. Mais il a aussi admis qu’il avait mal agi et s’excusa pour ses actes.

Pour la énième fois, ZHANG Jike a séduit la communauté du tennis de table tout en la secouant fortement. Et bien sûr, l’accent a été mis à nouveau sur lui.

L’après match

15013540713_9504d8c3b1_k

ZHANG Jike – véritablement unique

Son entraîneur personnel, Xiao Zhan, fut l’une des premières personnes à le défendre. Il a déclaré sur Weibo que, bien que tout le monde dit qu’il est le seul à croire en ZHANG Jike, il continuera à croire en lui : que sa victoire lui donnait raison. Mais il sait que ce que son joueur a fait après le match n’était pas convenable et il en appelait à la compréhension de tous.

L’entraîneur en chef LIU Guoliang déclara qu’il était choqué et embarrassé par ce qu’avait fait son disciple et révélé qu’à son retour en Chine, il y aurait des mesures disciplinaires à prendre. Une façon d’enseigner à ZHANG Jike le contrôle de ses émotions. Les entraîneurs ont admis qu’ils n’étaient pas en mesure de l’aider sur cet aspect. Et ce n’est pas la première fois que ZHANG Jike est soumis à des mesures disciplinaires. Il a déjà été évincé de l’équipe nationale en 2004 et il dut retourner jouer avec son équipe de la province du Shandong. Après deux années de purgatoire, il est revenu en équipe nationale avant à nouveau d’être puni en 2009 pour avoir manqué de respect son entraîneur, ce qui lui fit manquer le Championnats du monde individuel de 2009 à Yokohama. Son père ZHANG Zhuanming a également déclaré qu’il n’aimait pas le comportement excessif de son fils à la fin de la Coupe du monde, partageant ainsi le même sentiment que Liu Guoliang. Cependant, son père a apprécié sa performance et a été très impressionné par la façon dont son fils s’est battu.

Une véritable rock star

Malgré les nombreuses critiques, le soutien des entraîneurs de son équipe et de son père, il y avait aussi des gens qui ont compris et l’ont défendu. En plus de ses fans, l’Allemand Dimitrij OVTCHAROV est venu au secours de son rival et a demandé aux gens de ne pas porter un regard trop négatif sur ZHANG Jike car après tout il n’avait fait de mal à personne. L’entraîneur allemand Jörg ROSSKOPF a également critiqué la sanction et indiqué que le montant de l’amende était tout simplement ridicule. ZHANG Jike a également trouvé un allié au sein de l’ITTF en la personne du chef de presse qui a estimé que le comportement de ZHANG Jike était bon pour la promotion du sport. Il a déclaré que tennis de table avait besoin d’un grand nom et que cela devrait être ZHANG Jike.

Ce champion ne peut pas plaire à tout le monde, mais une chose est sûre, le palmarès de ZHANG Jike est de plus en plus impressionnant. Surtout, ZHANG Jike n’a pas peur de la critique. En fait, il s’en accoutume et en tire sa force pour prouver à ses détracteurs qu’ils ont tort. Il n’a pas peur de dévoiler une autre facette de lui et du tennis de table. Il n’obtient pas seulement de grands titres, il continue à nous étonner et à nous surprendre, ce qui fait de lui la vraie rock star du tennis de table.

Best-of de la finale ZHANG Jike – MA Long

Traduit et adapté de l’anglais par Hubert GUÉRIAU

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires