À 28 ans, JON PERSSON a vraiment pris place dans l’équipe nationale suédoise depuis sa participation l’an passé aux championnats du monde par équipes au Japon (Tokyo 2014). Au même moment, il intégrait le Team BUTTERFLY avant de quitter le club de Saint-Denis (Pro B) pour s’engager avec la Vaillante Angers (Pro A). Le moment d’en savoir plus sur les motivations et les objectifs de Jon.

Comment s’est présentée l’opportunité de jouer pour la Vaillante Angers ? Pourquoi as-tu fait ce choix ?

Je savais que j’avais envie d’essayer quelque chose de nouveau. J’ai eu l’opportunité de rejoindre Angers, qui évolue en Pro A, la décision a donc été assez facile à prendre. Je pratique le tennis de table depuis suffisamment longtemps pour sentir que c’était le bon moment pour tenter quelque chose de nouveau, au moment précis où je sortais d’une très bonne saison.

Jon PERSSON face à l’Espagnol HE Zhi Wen en Pro B Avec Saint-Denis

Comment s’est passée ton installation en France ?

Je n’ai pas déménagé depuis que je joue en France. Je continue à vivre et à m‘entraîner à Söderhamn avec mon coach Peter BLOMQUIST, comme je l’ai toujours fait jusqu’à présent. Il n’y a donc pas de changement notable dans mon quotidien et dans ma façon de m’entraîner.

Quels sont les autres joueurs à Angers et quels sont les objectifs du club ?

Mon souhait est de jouer le plus possible mais la concurrence pour rentrer dans l’équipe est relevée avec Kenji MATSUDAIRA, Jens LUNDQUIST, Christophe LEGOÛT et Benjamin BROSSIER.

Si tu devais te présenter ?

J’essaie d’être le poil à gratter de l’équipe mais à côté de cela, je suis plutôt quelqu’un de calme lorsque je ne joue pas. J’aime le combat et je ne renonce pas facilement. Je suis un attaquant qui aime jouer fort en coup droit. Je suis assez rapide à la table et je possède un bon jeu sur la table ainsi qu’un bon toucher de balle.

Après ta bonne saison en 2007, avais-tu reçu des propositions émanant de clubs étrangers ?

Non, cela ne s’est pas présenté. Je me suis d’abord dit que c’était bien de continuer dans la Ligue suédoise qui se développait. Ensuite, si je n’ai pas eu d’offres, c’est que je n’étais passez performant.

La saison 2013-2014 a été excellente pour toi, qu’en retiens-tu ?

J’ai été performant au Championnat du monde et sur le circuit ITTF, également avec Saint-Denis en Pro B. Mais le plus important pour moi a été d’être épargné par les blessures.

Le Suédois Jon PERSSON a rejoint le Team Butterfly en 2014.

Le Suédois Jon PERSSON a rejoint le Team Butterfly en 2014.

Ces blessures à répétition semblent derrière toi… Qu’as-tu changé pour être moins souvent touché ?

J’ai eu quelques problèmes avec les blessures, mais c’est le lot de la plupart des gens qui s’adonnent à des sports de compétition. Je travaille désormais avec un préparateur physique et cela contribue à ce que je sois épargné par les blessures : il a su trouver ce qui me convient le mieux.

Quelle a été ta meilleure performance ces derniers mois ?

Certainement au Championnat du monde lorsque j’ai battu le Sud-Coréen Kim Min-seok, n°15 mondial.

Tu as décidé de t’engager avec Butterfly et donc de changer de matériel. Quelles sont tes sensations et quel est ton sentiment envers Butterfly, ton nouveau partenaire ?

C’est très agréable de faire maintenant partie de la famille Butterfly. Le matériel me convient parfaitement. Ensuite, je pense que Butterfly est un partenaire très professionnel dans tous les secteurs. J’ai eu une excellente impression de tous les collaborateurs Butterfly que j’ai rencontré.

Quels sont tes loisirs en dehors du tennis de table ?

J’aime beaucoup partir à la pêche, jouer au golf ou juste passer du temps avec mes amis. Et je ne suis jamais contre une pause café !

Enfin, beaucoup d’entre nous ont remarqué que tu es un bon imitateur des autres joueurs. Qui est le plus amusant à imiter ? Aucun d’entre eux ne se fâchent… ?

Jimmy JIN est le joueur le plus facile et plus amusant à imiter : il est le plus souvent la victime de mes imitations mais non il ne semble pas du tout fâché.

Et pas même Jens LUNDQUIST ?

Non, Jens ne se fâche pas, pas du tout. Il m’imite aussi (rires).

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires