Service long de Kou Lei et démarrage de Franziska… Point et match pour l’Allemand !

Patrick Franziska nach seinem Sieg

Patrick Franziska après la balle de match

Quart de final mondial ! Le joueur de 22 ans lève les bras et se jette dans les bras de son entraîneur Jörg Rosskopf, qui ne tient déjà plus en place. Les Championnats du monde 2015 à Suzhou ont été une véritable épreuve de maturité pour Patrick Franziska qu’il a réussi avec brio. Quart de finaliste surprise, son parcours n’est en réalité pas vraiment une surprise.

Après une blessure compliquée au pied, ces Championnats du monde avaient valeur de test pour Patrick afin de voir son comportement face à la pression et la nécessité de développer un niveau de jeu élevé.

Les premiers tours

Le Mondial a débuté avec un match face à l’Égyptien Sayed Lashin où l’Allemand a gardé son calme pour s’imposer sereinement 4/0. Mais le second tour promettait déjà de lui offrir un match très serré, face à son coéquipier de la Mannshaft, Steffen Mengel avec lequel il faisait chambre commune à Suzhou. Si par le passé, il avait du souvent se bagarrer, il s’est presque imposé facilement cette fois par 4 sets à 1.

Si au 1e tour, il était le favori puis le second tour lui promettait un match équilibré, il basculait en position d’outsider pour les 16e de finale. C’est son collègue du Team Butterfly, le Portugais Marcos Freitas, n°10 mondial, qui se présentait en effet face à lui. Pour rivaliser, Franziska devrait montrer toutes ses compétences. Et il l’a fait. Il a débuté en étant bien agressif et il a presque réussi à submerger son adversaire devenu de plus en plus nerveux alors que les sets basculaient de son côté. Après 5 sets, le match était déjà terminé : si Patrick visait une performance à Suzhou, vaincre un joueur du Top 10 dépassait ses espérances.

Hochkonzentriert

Hautement concentré

Les huitièmes de finale !

Franchir les huitièmes de finale représentait un obstacle supplémentaire. Et c’est face à un adversaire inattendu, l’Ukrainien Kou Lei, qu’il faudrait batailler. Ce dernier avait éliminé Bastian Steger et le Hongrois Adam Pattantyus, le tombeur de Chuang Chih-yuan ! Cette fois, Franziska démarrait le match trop fort, en forçant ses coups si bien qu’il se retrouva rapidement mener 0/2. Mais par la suite l’Allemand axa davantage son jeu sur les rotations et le placement de balles pour briser le rythme fou de Kou Lei. Franziska remportait les quatre manches suivantes pour s’ouvrir la porte des quarts de finale !

Gegen Fang Bo

Face à Fang Bo

Contre Fang Bo

Son adversaire chinois, Fang Bo (qui allait plus tard successivement dominer Xu Xin puis le champion du monde Zhang Jike) allait s’avérer une montagne trop haute à gravir pour le joueur allemand. Il pliait dans les deux premiers sets avant de seulement s’incliner 11/9 dans le 3e set. Il jouait intelligemment et précisément mais il finissait par succomber aux attaques rapides et incessantes de son adversaire. Certes éliminé, Patrick Franziska a montré tout son potentiel.

Patrick Franziska utilise un bois Andrei Mazunov (avec manche droit) et Tenergy 05 en 2.1mm, en coup droit et en revers.

Revivez les meilleurs moments de son match face à Kou Lei

L’interview

Après son retour à la maison, nous avons eu l’opportunité d’interroger Patrick Franziska sur son expérience à Suzhou.

Patrick, tout d’abord félicitations pour ton excellent parcours à Suzhou ! As-tu pris le temps de fêter correctement ce quart de finale ?
Merci beaucoup ! Lors du dîner de clôture officiel organisé par la fédération allemande de tennis de table, nous sommes allés dans un restaurant allemand situé dans l’Hôtel Kempinski à Suzhou. Il nous avons eu le temps de parler du tournoi… et oui de le fêter un peu !

Comment évalues-tu ta performance sur ce Mondial ?
Je ne m’attendais pas à jouer à un niveau aussi élevé après ma blessure. Inutile de dire que je suis très heureux de ma performance.

Men's Singles 1/32.QOROS 2015 World Table Tennis Championships,26 Apr 2015 - 03 May 2015, Suzhou, CHN

Avec son coach, Jörg Rosskopf.

Selon toi, quel match a été ton meilleur match ?
Le match face à Marcos Freitas. Certainement mon meilleur match depuis fort longtemps.

Penses-tu devoir travailler sur des aspects précis de ton jeu ?
Je crois que je dois encore travailler sur ma vitesse et apporter plus de consistance et de cohérence dans mon jeu.

As-tu apprécié de jouer ce quart face à Fang Bo ?
Au début j’étais un peu nerveux mais je pense que dans l’ensemble j’ai bien joué. Fang Bo était tout simplement meilleur ce jour là. Ce sont des matches où vous pouvez beaucoup apprendre et voir ainsi les secteurs dans lesquels vous devez progresser.

Quel était le niveau de jeu global à Suzhou et selon toi qui est le meilleur joueur du moment ?
C’est le champion du monde Ma Long, c’est certain ! Oui le niveau était très élevé et nous avons pu voir de nombreux points spectaculaires.

Si on se tourne vers l’avenir, votre objectif maintenant est-il de disputer les Jeux olympiques ?
Je travaille très dur chaque jour pour améliorer mon jeu. Bien sûr, je vais essayer d’élever mon niveau de jeu le plus haut possible mais le chemin pour Rio est encore très long. J’essaie de ne pas trop y penser.

Bonus vidéo – Patrick FRANZISKA évoque son admiration pour Zinedine ZIDANE et Kalinikos KREANGA. Interview réalisée à Schwechat en octobre 2013.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires