Avec ce premier volet, nous allons porter un regard détaillé sur le revêtement qui a changé le tennis de table. En quoi est-il spécial ? Comment a t-il été développé ? Tout savoir sur Tenergy…

« Jamais sans mon Tenergy »

Tenergy_red_black_twins_smallLe 21 avril 2008, une toute nouvelle famille de revêtements a été lancée : Tenergy. Un revêtement qui a révolutionné le tennis de table offensif et qui a été immédiatement adopté par un large éventail de professionnels ainsi que des joueurs amateurs. Tenergy a été introduit après 20 années de recherche et développement.

La tâche initiale était de maintenir le rythme et la vitesse dans le tennis de table après l’interdiction de la colle rapide – pour permettre aux joueurs professionnels de conserver la puissance et l’efficacité dans leur propre jeu. À la stupéfaction de l’équipe de recherche et de développement de Butterfly, Tenergy est devenu l’un des revêtements les plus utilisés et les plus appréciés que jamais.

Tenergy Users make up the majority at WTTTC 2014

Tenergy était utilisé par la majorité des joueurs lors du Championnat du monde 2014.

Professionnels et amateurs ont été attirés par la qualité et les caractéristiques de Tenergy. Elles leur ont permis de jouer des coups habituellement réservés aux meilleurs joueurs : pour contre-topspiner, démarrer avec beaucoup de rotation en revers sur la table et réaliser des virgules en remise de service : des coups que nous pouvons observer quel que soit le niveau de pratique.

Tenergy, un revêtement populaire

L’utilisation de ce revêtement aux Championnats du monde de 2012 à Dortmund (Allemagne) démontre à quel point Tenergy est répandu avec 53% des 799 joueurs engagés qui utilisaient au moins un Tenergy sur leur raquette. Idem lors des Mondiaux 2014 à Tokyo (Japon).

Mais tout d’abord… La colle rapide : comment tout a commencé.

L’histoire de Tenergy débute dans les années 80 avec des techniciens à la recherche d’idées pour augmenter le rebond de la balle. Déjà à l’époque, la demande pour plus de vitesse et plus de rotation était palpable.

La découverte de la colle rapide par Tibor Klampar dans les années 70, a même accéléré ce mouvement dans le tennis de table professionnel, utilisée avec succès par les Klampar, Gergely et autre Jonyer lors des Championnats du monde 1979. La vitesse et le collage sont soudainement devenus un ingrédient indispensable pour tous les joueurs de tous niveaux avec une diffusion massive dans les années 1980.

C’est seulement quelques années plus tard que l’ITTF a annoncé l’interdiction de la colle rapide. L’annonce initiale de 1994 a été reportée, mais Butterfy a immédiatement commencé à imaginer des revêtements qui imitent les bénéfices de la colle. Ces longues années de recherche ont été récompensées.

3 technologies uniques – 4 caractéristiques principales

HighTension_smallLa quête principale pendant des années était de produire vitesse et rotation sur un revêtement sans l’aide d’une colle spéciale. Trois technologies d’avant-garde ont été inventées lors du processus de recherche et sont en amélioration constante jour après jour.

1 High Tension
2 Spring Sponge
3 Les alvéoles

SpringSponge_smallCes technologies assemblées créent des caractéristiques spéciales, palpables dans le jeu et éprouvées dans les tests :

  • Grande adhérence
  • Vitesse
  • Rotation
  • Trajectoire Courbe de la balle

High Tension

Hitoshi Yamazaki, de l’équipe de recherche et développement travaillant sur Tenergy, se souvient : « Au début, nous avons analysé le processus responsable de l’ajout de la vitesse et de la rotation sur un revêtement avec l’usage de la colle rapide. Ce fut relativement simple : l’application de la colle. Le collage applique une tension sur un revêtement et lui fournit plus d’élasticité. Notre problème était de savoir comment appliquer ce principe sur un revêtement non-collé, tout en assurant qu’il reste durable et ne se déchire pas. Habituellement, plus la tension d’un caoutchouc est élevée, plus il tend à perdre de la qualité. » Ce fut un défi pour l’équipe de Butterfly ; 7 ans plus tard, la réponse a été trouvée : la technologie high tension.

Hightension_Trampolin_small

High Tension de Tenergy

Grâce à cette innovation il était possible d’augmenter véritablement la tension sur la surface d’un revêtement et de la mousse, ce qui lui permet de renvoyer l’énergie d’une balle entrant vers l’extérieur et de s’appuyer dessus. La compression de surface crée littéralement une impulsion supplémentaire – un peu comme sur un trampoline, où la tension plus élevée fournit un rebond supérieur -. Bien que, pour un revêtement la tension ne soit pas créée mécaniquement, mais plutôt sur le plan chimique. En conséquence, les revêtements dits High Tension avaient une tension beaucoup plus élevée par rapport aux revêtements standards de l’industrie – sans perte de qualité ou de durabilité. En 1997, Bryce a été introduit, le premier revêtement High Tension, que l’Autrichien Werner Schlager a rendu célèbre lorsqu’il a remporté les Championnats du monde 2003 à Paris.

En 2007, Bryce VITESSE est lancé avec deux fois plus de tension que le Bryce origine. Ce revêtement est devenu le premier choix sur le coup droit pour de nombreux joueurs professionnels, tels que le Danois Michael Maze. Il devint lui-même champion d’Europe en utilisant Bryce Speed ​​en 2009 face à… Werner Schlager.

« Mais par rapport aux premiers revêtements High Tension, nous avons réussi à augmenter la tension de 300% dans la série TENERGY », explique Yamazaki. « Nous étions particulièrement fiers que les joueurs qui les ont testés indiquent qu’ils pourraient les utiliser pour une plus longue durée sans ressentir une perte qualité. »

La technologie Spring Sponge

Butterfly Forschungs-Team

L’équipe de recherche de Butterfly.

Un facteur important dans le développement de Tenergy a été la découverte d’une technologie compliquée : Spring éponge. La recherche a pris environ 10 ans avec des investissements considérables avec de nombreux tests avant que le revêtement puisse être produit en masse. L’accent a été mis sur la structure de la mousse alors qu’auparavant elle ressemblait parfois à la surface du revêtement.

L’interrogation était : plus la balle reste longtemps en contact avec le revêtement, plus cela procure de toucher. Dans le détail : une balle plus profonde peut creuser le revêtement le plus longtemps possible. Il semble donc que la solution serait une mousse plus souple. Le problème est : une mousse douce absorbe aussi l’énergie de la balle, ce qui ralentit le rebond sur le revêtement. Donc, l’objectif devait être de trouver un revêtement plus souple qui peut transmettre de l’énergie en quelque sorte au lieu de l’absorber. Pour trouver une solution pratique, les chercheurs ont dû fouiner dans une direction différente.

Qu’est ce qui pourrait augmenter les performances d’une mousse, outre l’épaisseur ou la puissance ?

La réponse – en bref – était la cohérence. Il fallait créer un échantillon de mousse ni trop mou, ni trop épais. Yuichi Thsuchiya de l’équipe de développement Butterfly explique :

SpringSponge-Effekt

La mousse Spring Sponge.

« Les revêtements classiques absorbent l’énergie de la balle – un peu comme un tapis sans plumes. La balle repart seulement avec la puissance appliquée par le joueur. Mais cet échantillon s’est avérée très différent à cet égard : les alvéoles de la mousse la rendent plus élastique. Quand une balle touche le revêtement, il creuse la mousse. Cette mousse spéciale se contracte et s’élargit sous la pression – comme un ressort – pour propulser la balle avec une énergie supplémentaire. Le nom est resté et la technologie a été appelée plus tard Spring Sponge. »

Le vrai défi a commencé quand la mousse devait être produit en masse avec exactement les mêmes caractéristiques que les échantillons. Afin d’accomplir cette prouesse, Butterfly a investi dans de nouvelles machines de production, uniquement pour la production de Spring Sponge.

« Rétrospectivement, investir dans de nouvelles installations de production en valait la peine. » Tsuchiya explique « qu’en raison du développement permanent ainsi que des ajustements, nous sommes maintenant en mesure de contrôler activement la taille de ces cellules à l’intérieur à 0,1 mm près. Il y a encore un potentiel d’optimisation et nous travaillons constamment sur l’amélioration de la technologie. »

Qu’en est-il de la structure des alvéoles ?

pimples_structure_smallMême si Spring Sponge a eu un effet incroyable, trouver la bonne surface du revêtement juste après les premiers développements s’est avérée plus difficile.

Pourquoi donc ?

Parce que les combinaisons de la hauteur, du diamètre et de la distance entre les alvéoles qui avaient été travaillées par le passé ne donnaient pas satisfaction avec Spring Sponge. Aller à l’encontre de la tradition est toujours difficile, mais dans ce cas précis cela semblait nécessaire.

Après avoir développé et testé les structures d’une centaine d’alvéoles différentes, l’équipe a été surprise par un certain nombre d’échantillons, à savoir ceux nommés avec les codes de production : 05, 64, 80 et 25. La structure unique de ces échantillons a fourni les meilleurs résultats. Des tests approfondis par le personnel de Butterfly ainsi que les joueurs professionnels du Team Butterfly ont donné des résultats mitigés à ces échantillons – à la surprise de l’équipe de développement. Les stars telles que Timo Boll, Jun Mizutani, Werner Schlager et d’autres ont effectivement préféré différents échantillons d’essai.

Masamachi Kubo rappelle : « La colle rapide était encore permise à ce moment. Les joueurs ont eu en effet des difficultés à comparer directement les échantillons à leur matériel de compétition. Néanmoins, nous étions un peu déçus de voir ces résultats mitigés – ils étaient le fruit d’un investissement important de notre part ! (Sourires). Je suis heureux que cela ne nous ait pas empêché de poursuivre à l’époque. »

Plus tard, les joueurs se sont souvenus de leur première réaction mais étaient ravis de voir que les revêtements Tenergy sont restés à un niveau de haute performance pour une durée plus longue par rapport à d’autres revêtements malgré la tension accrue de manière significative.

All About Tenergy – Le film !

La deuxième et dernière partie traite des principales questions de joueurs : quelles sont les caractéristiques de chaque Tenergy ? Pourquoi sont-ils différents ? Quel Tenergy convient le mieux à mon jeu ? Si vous voulez les réponses tout de suite, regardez les images HD de Timo Boll et Jun Mizutani avec des graphismes incroyables et des ralentis pour tout savoir sur l’incroyable aventure de Tenergy.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires