Après le gros plan sur notre distributeur Dauphin dans le n° de mars 2015, nous sommes allés à la rencontre de Patrick Kouoi, le fondateur de Friendship qui est une véritable caverne du ping installée dans le 13e arrondissement de Paris. Friendship est l’un des quatre distributeurs de Butterfly en France.

patrickkouoiNé au début des années 60 au Cambodge, Patrick Kouoi rejoint Hong-Kong en 1968 pour se rapprocher du pays de ses ancêtres : la Chine. C’est là qu’il commence à jouer au ping et qu’il poursuit ses études. En 1977, la famille Kouoi débarque à Paris et Patrick intègre le club de l’EP 15 où il évoluera au niveau régional avec son classement 35. C’est à l’occasion de la mythique rencontre Euro – Asie de 1986 à la Halle Carpentier que débute l’aventure de Friendship…

« La Fédération française de tennis de table m’avait demandé de faire l’interprète pour accueillir les joueurs de Hong-Kong et de Chine. C’est comme cela que j’ai vécu des bons moments avec les joueurs et l’encadrement », raconte avec plaisir Patrick qui n’avait pas eu le temps de s’installer en tribune pour assister au premier fait d’armes de Jean-Philippe Gatien. « J’ai effectué des visites avec les joueurs, par exemple au Louvre. J’ai développé des liens de sympathie avec Jiang Jialiang (champion du monde du simple en 1985 et 1987) et c’est lui qui m’a donné les tuyaux pour vendre du matériel chinois en France car cela n’existait pas. J’ai saisi l’opportunité. » Titulaire d’un BTS « Bureau d’études en mécanique générale », Patrick Kouoi ne se destinait pas vraiment à une carrière commerciale. « Au début c’était difficile et j’ai du me serrer la ceinture, sourit Patrick dans un français parfait. J’ai mis environ trois ans pour être opérationnel et développer l’activité avec les produits importés de Chine et les autres marques. » Au début des années 90, la structuration du marché français évolue et Friendship devient distributeur de la maque Butterfly dans le prolongement de l’activité de Guy Amouretti qui intervient comme grossiste en France. « C’est avec Stéphane Michel et Fred Lange qui est basé au siège à Moers en Allemagne, que nous avons débuté la commercialisation. »

La boutique Friendship est située dans le 13e arrondissement de Paris entre la Place d’Italie et la rue de Tolbiac. Un lieu de vente atypique qui vaut le détour : « nous avons peu de place alors le matériel est empilé en hauteur et il n’y a pas de présentoirs. C’est rangé de façon optimale et on sait exactement où tout se trouve, rapporte Patrick qui est épaulé par son épouse Céline en charge de la gestion et d’un vendeur, Frédéric. Et d’ajouter modeste : je ne suis pas très fort pour vendre alors je compte plus sur le bouche à oreille. Cela met plus de temps mais c’est la meilleure publicité. » Patrick ne prend pas ombrage lorsqu’on lui suggère que ses origines chinoises crédibilisent son activité, au contraire. « Je pense en effet que c’est un petit avantage lorsqu’on vend du matériel du tennis de table. Devant moi les clients appellent leur pote et disent « je suis chez le Chinois…»

Passionné par la technique, Patrick Kouoi continue à s’entraîner régulièrement même s’il ne prend plus part aux rencontres de championnat. « J’en profite pour tester le matériel et pour discuter avec les entraîneurs. Cela permet d’avoir des échanges précis avec les clients et de donner les bons conseils. » C’est ainsi qu’il a récemment testé l’EASY BALL 40 + lancée par Butterfly cet été. « J’ai torturé les nouvelles balles en frappant plusieurs minutes contre un mur. Ce sont des balles d’entraînement et elles sont dures et très résistantes. Cela correspond aux besoins des clubs. » Si Patrick, « Le Chinois », le dit…

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires