Mouilleron-le-Captif, en Vendée à quelques encablures de la Roche-sur-Yon, a été pendant une semaine le Hub du tennis de table mondial – où les meilleurs joueurs juniors de la planète ont lutté pour décrocher les titres de champion du monde dans les épreuves individuelles et par équipes.

Richard Prause, DTTB

Richard Prause

Lors de chaque grand événement, Richard Prause est notre expert pour commenter les performances et les défaites surprises, cette fois à l’occasion du Championnat du monde junior. Désormais Directeur Technique National de la fédération allemande, Ritchie s’est rendu en France avec plein d’attentes. Pour voir comment l’équipe allemande se comporterait mais aussi pour assister à la compétition et voir qui est vraiment le meilleur junior au monde.

Il n’y a plus de « petites nations »

Alors que les 16 meilleurs joueurs têtes de série ont pu profiter d’une journée de repos, tous les autres débutaient les qualifications. À ce moment de la compétition, j’ai profité de cette journée pour jeter un regard sur les soi-disant « petites nations ». Et, sans surprise, les «petites» nations de tennis de table ont comblé énormément leur retard ces dernières années.

 

Bruna TAKAHASHI

Bruna Takahashi

Les États-Unis ou le Brésil ne sont en aucun cas des petites nations dans le domaine du tennis de table. Bruna Takahashi (BRA), les frères et sœurs Jha (USA) et Krisnateja Avvari (qui a battu la tête de série n°22) ne sont que quelques-uns des joueurs avec beaucoup de potentiel et de talent. L’équipe féminine des États-Unis a même atteint les demi-finales de l’épreuve par équipe. Et alors qu’ils sont encore un rang derrière les meilleures équipes, nous nous attendons à une très forte équipe brésilienne aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Peut-être que dans quelques années, l’équipe américaine figurera parmi les meilleures nations du monde.

Formidable à regarder

Jusqu’ici la Chine a toujours remporté la médaille d’or lors de cette compétition, sans surprise. Alors que les matches des joueurs et joueuses de l’Empire du Milieu ont tendance à être assez unilatérales, je peux vous dire que j’ai assisté à des matches remarquables.

Luisa SägerIl y a eu ce match entre l’Allemande Luisa Säger face à la jeune étoile thaïlandaise, Thamolan Khetkuen. Les deux adversaires, au jeu très polyvalent, ont intelligemment procédé à de nombreux changements de rythme. C’est finalement Khetkuen qui s’est imposée. Un autre bon match à suivre fut celui entre la Française Marie Migot face à la superstar roumaine Adina Diaconu. Migot avait la tâche de tenir sur ses positions à la table face au jeu agressif de Diaconu qui ne s’est jamais éloignée de la table. En fin de compte, la puissance a prévalu sur les rotations et Adina s’est imposée.

Källberg ? Dehors !

23169821239_582d38c078_hLe joueur allemand Dennis Klein a causé la plus grande surprise en battant le talentueux suédois avec une victoire solide par 4-2. J’avais déjà remarqué que Källberg ne jouait pas à son meilleur niveau dans l’épreuve par équipe. Dennis a joué intelligemment et il a pu contrôler le service d’Anton pour le priver de sa meilleure arme. Cette victoire va sûrement donner plus de confiance à Dennis qui avait déjà montré de bonnes dispositions lors du Top 10 européen. Dans l’ensemble, il était intéressant de voir comment se comportaient les quelques défenseurs présents lors de ce Championnat du monde.

Les quarts de finale

23248945680_95bc549b2c_hLes quarts de finale sont toujours supers intéressants à suivre. Bien que toutes les têtes de série n’étaient pas présentes à ce niveau, les Chinois avaient une pression supplémentaire sur leurs épaules. Même Wang Chuqin a dû aller jusqu’au terme de la manche décisive, contre le Sud-Coréen Cho, pour s’imposer de justesse par 12-10. Dennis Klein avait aussi disputé un match serré pour entrer dans les quarts de finale. Il menait 3-0 contre le Hong-Kongais Ng mais a dû refaire tout le travail lorsque son adversaire a égalisé à 3-3.

Les coups techniques de demain

Tous les participants aux quarts de finale, les joueurs et les joueuses sont tous déjà très sûrs de leur technique sachant que les Chinois ont en plus une condition physique remarquable qui fait la différence à la fin. En comparaison avec les seniors, les jeunes ne sont pas aussi précis et directs, mais la technique globale a déjà l’air acquise. Bien sûr ils manquent tous encore d’expérience bien sûr mais quelques heures d’entraînement devraient leur permettre de combler l’écart avec le niveau senior.

Et finalement la Chine

23559834375_2fff2a20c5_h4 + 4 où le verdict final des demi-finales. Cela signifie que les 4 joueurs chinois, tant chez les Hommes que chez les Femmes. Même si certains matches sont à observer de plus près puisque l’un d’entre eux a dû s’employer pendant six sets pour accéder au dernier carré. Au final, la seule question qui prédominait était quel est le meilleur joueur chinois et donc le meilleur joueur du monde au niveau junior. La meilleure chance pour l’Europe a été manquée par Alexandre Cassin qui a égalisé contre Wang Chuqin 2-2 avant de perdre les deux derniers sets par 8-11 et 9-11.

Les Champions

22941165943_38f5e611f4_hWang Menyu est sacrée championne du monde junior. Elle est la première joueuse à conserver son titre après son succès l’an passé à Shanghai. Elle sera en mesure de disputer deux fois encore les championnats du monde juniors avant de basculer au niveau senior. Incroyable.

Le nom du champion du monde garçon est Liu Dingshuo. Il a pris le meilleur sur Xu Fei en finale avec une victoire aisée par 4 à 0. La médaille d’or est la norme pour la Chine. Le palmarès aurait pu être différent, si notamment le Japon avait choisi d’envoyer ses joueurs en France. Mais je ne fais que supposer car nous ne saurons jamais.

Ma conclusion

Ces championnats du monde m’ont donné des indications sur le futur du tennis de table. Je suis heureux de la performance de l’équipe allemande même si je sais qu’il y a encore beaucoup de travail à réaliser. Nous avons vu beaucoup de longs rallyes et l’importance d’une excellente condition physique. Et notamment les déplacements vers l’arrière et loin de la table qui me paraissent de plus en plus cruciaux. Le prochain entraînement est déjà programmé.

Quel est le véritable niveau des Chinois ? Et où se trouvent les autres nations ici en France ? Et qu’en est-il des joueurs que nous voyons si peu sur la scène internationale, notamment les Nord-Coréens ?

Surprises nord-coréennes

Cette équipe de Corée-du-Nord a été confrontée à la Chine et à Hong-Kong Chine lors du tournoi. Et elle a perdu nettement les deux matches. Il semble que les joueurs Nord-Coréens proposent vraiment une bonne technique mais ils manquent tout simplement d’expérience et la possibilité de jouer contre des joueurs d’autres nations plus souvent.

Et l’Europe ?

23169829019_099dea0d30_zOutre l’équipe allemande, je suis particulièrement impatient de voir la France en action, et bien sûr le Suédois Anton Källberg  qui a battu quelques-uns des meilleurs joueurs en Bundesliga. Lors du quart de finale par équipe face à la chine, il a eu sa chance mais il a été néanmoins surpassé. Pourtant, je suis impatient de le voir dans l’épreuve des simples. L’équipe allemande a atteint son objectif en atteignant le stade des quarts de finale et Wang Yuan a prouvé qu’elle pouvait être une joueuse de tout premier plan dans l’équipe féminine. Comme prévu, la Chine et la Corée-du-Sud qui se sont retrouvées en final. Félicitations particulières aux États-Unis et à la Roumanie qui ont très bien joué pour s’adjuger la médaille de bronze.

Les demi-finales

Les demi-finales ont été disputées par la France et la Chine, ainsi que Hong-Kong face à la Corée-du-Sud. Alexandre 23248945680_95bc549b2c_hCassin, le leader incontestable de l’équipe de France était épaulé par Can Akkuzu mais les Bleus ont été dominés. C’était intéressant de voir le Chinois Xu Fei jouer en prise porte-plume et je me demande si à l’avenir nous verrons un joueur chinois défenseur ?

Ho Kwan Kit  était le meilleur joueur de Hong-Kong et sa courte défaite 3-2 sur le Sud-Coréen Cho Seungmin n’a empêché la victoire du Pays du Soleil Levant.

La table était agencée pour les finales Chine – Corée.

23449805856_9463990207_bDans la finale féminine, l’équipe chinoise a balayé la Corée-du-Nord avec une superbe victoire par 3-0. La pression était sur les garçons obligés de faire de même ! Et ils l’ont fait, aussi par 3-0. Wang Chuqin, un joueur gaucher né en 2000, m’a fait une grande impression pendant la finale. Il est en quelque sorte une étoile montante en Chine. Peut-être sera t-il le prochain champion du monde senior ? Il a déjà été en mesure de faire, ce que la plupart des joueurs seniors estiment impossible : battre le champion du monde en titre, Ma Long, lors des championnats nationaux de Chine.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires