Lorsqu’il a atteint le n°9 rang mondial en novembre 2014, Marcos Freitas est entré dans le cercle fermé des meilleurs joueurs européens, avec Dimitri Ovtcharov, Timo Boll et Vladimir Samsonov. Pour le continent européen, le Portugais incarne la relève et un certain espoir pour l’avenir.

Des débuts timides aux futurs titres

UnbenanntMais avant d’atteindre un tel statut, Marcos a démarré doucement. Il est né sur l’Île de Madère le 8 avril 1988. C’est en 2002 qu’il a commencé à faire parler de lui en décrochant le titre de champion d’Europe cadet.

Plus tard, il a encore gagné en notoriété lorsqu’il a disputé les Championnats d’Europe Juniors 2006 et a remporté le titre dans une épreuve de référence pour les jeunes pousses.. Après tout, les meilleurs joueurs comme Jan-Ove Waldner, Jorgen Persson, Jorg Rosskopf, et d’autres, étaient tous les gagnants de ce concours. En 2006, le gaucher Marcos Freitas a vaincu David Zombori en finale. Après avoir remporté le match, Freitas a sauté de joie pour célébrer sa victoire… Et laisser un souvenir profond à ceux qui ont pu en être témoin.

Performances en club et progression

Après cette compétition, il a semblé logique que Marcos Freitas rejoigne la Bundesliga. Sa première équipe était le TTC Jülich en Allemagne, mais plus tard il s’est engagé avec l’équipe belge de Charleroi. Le jeune portugais a débuté modestement dans ces deux championnats mais il s’agissait d’un passage indispensable pour acquérir de l’expérience. Marcos Freitas a gagné en maturité au point de motiver son recrutement au sein du Borussia Düsseldorf. Finalement, il a eu l’occasion de travailler avec l’Allemand Timo Boll et de remporter le titre de champion d’Allemagne et même la Ligue des Champions.

DSC_2808Parallèlement Marcos Freitas a continué à développer ses qualités et son propre style de jeu. Ses progrès ont aiguisé l’appétit de cinq clubs à l’issue de la saison 2010. Après Düsseldorf, il a rejoint à un autre club allemand, Ochsenhausen, avant de rallier ensuite  la France et le club de Pontoise-Cergy.

Dès 2008 aussi , il participe aux Jeux olympiques de Pékin. Il accède au 2e tour et s’incline devant le Singapourien Yang Zi.

Le Fighting Spirit des trois Mousquetaires

Cette défaite aux J.O. n’a évidemment pas stoppé ses progrès ni son ambition, au contraire son approche du tennis de table et du travail physique ont évolué. Marcos Freitas n’a cessé de progresser pour former avec Tiago Apolonia et Joao Monteiro l’un des plus brillants trios d’Europe (tous trois font désormais partie du Team Butterfly). Ils sont considérés comme «Les Trois Mousquetaires».

Bien que l’Allemagne soit encore l’équipe la plus performante sur le circuit européen, le Portugal s’est peu à peu montré capable de lui voler la vedette. Avec ce trio impressionnant, le Portugal est devenu une sacrée puissance n Europe. En fait l’Allemagne a bien estimé « la menace portugaise » dès les Championnats d’Europe 2010 :

140515 MaJo_Schimmelpfennig1

Dirk Schimmelpfennig

« Nous n’avons pas peur des jeunes joueurs de l’équipe française parce qu’ils n’ont pas encore intégré l’équipe nationale senior« , déclarait alors Dirk Schimmelpfennig, l’ancien directeur sportif de la Fédération allemande qui indiquait que la menace viendrait de l’équipe portugaise.

« Il se dégage une force collective de ces trois garçons. Ils sont complémentaires avec chacun des caractéristiques bien différentes. Plus important encore, Marcos Freitas a gagné en maturité. Il nous ajoute une double pression.« 

Cependant, bien que Marcos Freitas ait grimpé dans la hiérarchie mondiale, il subsistait encore quelques points faibles. Si le Portugais était capable de battre des joueurs de tout premier ordre, il lui manquait encore le petit plus nécessaire pour figurer parmi les meilleurs du monde.

Impressive victories and prospects

reworked 3Au début de l’année 2013, Marcos Freitas a une fois de plus franchi de nouvelles étapes. Lors de l’Open du Qatar, Marcos Freitas a battu le Chinois Fan Zhendong avant de s’offrir aussi une victoire importante face au Taiwanais Chuan Chih-Yuan lors de l’open d’Allemagne.

Au début de 2014, afin de se préparer pour la DHS Cup à Lausanne, Marcos Freitas a pris part à un camp d’entraînement de deux semaines. Et ses efforts ont porté ses fruits car il remportait ce Top 16 européen en s’imposant devant Michael Maze.

Lors de la conférence de presse, Marcos Freitas déclarait que battre les meilleurs joueurs d’Europe tels que Shibaev, Mattenet ou Maze, signifait bien qu’il avait remporter  son premier grand titre. « Cette victoire est très importante pour moi. Grâce à cette compétition de haut niveau, je suis en mesure de prouver mon niveau et mon potentiel », déclarait Marcos Freitas.

Quelques mois plus tard Freitas a eu l’occasion de démontrer tout son talent devant ses concitoyens. Lors des Championnats d’Europe par équipes de 2014 organisés en septembre à Lisbonne, le Portugal a décroché son premier titre continental. L’équipe portugaise a battu l’Allemagne, le champion en titre, en finale. En battant Steffen Mengel et Timo Boll, Marcos Freitas est devenu le héros de la rencontre.

Marcos Freitas est une personne très ouverte d’esprit et il mène sa carrière avec le plus grand sérieux. Il prend toujours l’initiative de demander des conseils techniques utiles et a une attitude positive qui le mènera vers de nouveaux sommets. Actuellement, Marcos figure dans le top 10 mondial, au 7e rang. Son meilleur classement.

À l’âge de 27 ans, son potentiel est certainement très élevé. Aujourd’hui, Marcos Freitas nous donne des raisons de croire en ses capacités à écrire de nouvelles pages glorieuses. Marcos joue un bois spécial avec des fibres ALC et il utilise Tenergy 05 2.1mm des deux côtés.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires