Benjamin Brossier a décroché sa première sélection en équipe de France senior. Il dispute ainsi son premier championnat du monde (par équipe à Kuala Lumpur) et il vous fait vivre, de l’intérieur, son expérience au travers d’une chronique quotidienne.

 

04. mars 2016

benji_05mars_02

Benjamin Brossier et Quentin Robinot encouragent leur coéquipier Simon Gauzy. Photos Rémy Gros

C’est une soirée difficile. J’ai d’ailleurs un peu de mal à écrire. Nous avons vécu l’ascenseur de l’émotion ce soir. Qu’est ce que c’était intense! Malheureusement, nous n’accédons pas à notre rêve. Qu’est ce que c’est dur ! Si proches ! Mais nous nous en approchons. Nous avons, je l’espère, créé des émotions chez nos supporters, nous avons vécu des moments que je ne pouvais imaginer vivre avant cette compétition ! Nous sommes des hommes grandis, et ça n’a pas de prix. Je ne sais pas encore comment nous allons digérer cette défaite. Mais j’espère que chacun trouvera le bon chemin, pour tirer à nouveau cette équipe vers le haut et s’approprier des moments incroyables comme ceux que nous avons pu vivre ces 10 jours tous ensemble. Je remercie et félicite mes coéquipiers pour toutes les émotions qu’ils nous ont permit de vivre. Merci également à vous pour m’avoir lu et nous avoir supporté tout au long de cette compétition. À bientôt, Benji.

benji_05mars_02_01

L’Angleterre s’impose et prive les Bleus d’une première médaille mondiale par équipes depuis 1997.

03. mars 2016

benji_3marsCe matin l’entraînement est prévu à 10h00. Je décide d’y aller une heure plus tôt, pour travailler mes services. Il n’est pas impossible que je rentre sur le quart de finale, en fonction de l’équipe que nous affronterons. En tout cas, je souhaite me préparer comme si ça allait être le cas. Nous avons joué jusqu’à 13h. L’entraînement était de très bonne qualité. Je pouvais voir dans les yeux des étrangers qu’on ne leur était pas indifférents ! On prend un petit moment pour regarder Pologne – Angleterre puis on rentre à l’hôtel. L’après-midi, au programme: repos, travail physique et récup… L’ambiance est un peu différente, on sent tous la tension monter en nous. Mais nous n’hésitons pas à raconter quelques « conneries » pour nous détendre un peu avant demain. Au repas Patrick nous a raconter quelques anecdotes sympa de l’époque ou il était joueur avec Damien, Philou et Chris. Ça nous à également fait du bien. Nous allons tout donner demain pour à nouveau vivre de grandes émotions sur ce quart de finale. Je compte sur vous ! L’équipe compte sur vous ! Pour nous supporter au maximum demain, car vraiment ce sera dur !

02. mars 2016

C’est fait. Nous avons clôturé cette première partie de compétition en beauté avec un sans faute contre le Danemark. Sur le plan personnel, j’ai su tout de suite imposer mon jeu à mon adversaire et trouver mes repères pour ne pas le laisser revenir. Tristan et Quentin ont suivi pour finir le travail de belle manière. L’après-midi passe vite. On rentre à l’hôtel pour une séance de physique et de la récupération en attendant impatiemment le tirage. Le fait d’être 1er de poule nous permet de bénéficier d’un jour de repos demain. C’est une bonne chose qui permet notamment à Simon et Manu de souffler un peu. Mais, nous n’avons pas prévu de rester inactifs. Entraînement au programme pour être d’attaque vendredi et tout donner pour le « premier jour du reste de notre vie ». (Petite allusion à un de mes films préférés) La tension monte déjà et va certainement évoluer petit à petit, mais quel bon sentiment ! Je vais me coucher. À demain, Benji

Benji_02mars

01. mars 2016

Men's Group Round 2 at the Perfect 2016 World Team Table Tennis Championships,28 Feb 2016 - 06 Mar 2016, Kuala Lumpur, MAS

Benjamin Brossier – Photo Rémy Gros

« C’est maintenant, tout de suite ». Ce sont les mots de Simon pendant le match contre la suède. Cela m’a marqué car le tennis de table c’est exactement ça. Le seul moyen d’arriver à se détacher de ce qu’il y a autour, des enjeux et du résultat, c’est d’être dans l’instant présent. Quel match encore aujourd’hui! Nous savions que c’était important pour la sortie de poule. Mais l’enjeu du match à complètement évolué lorsque l’Allemagne à perdu l’Angleterre. Ce n’était plus une place dans les trois que nous jouions mais la première place! Malmené par 2/1, Simon et Manu ont encore été exceptionnels! Le match se termine avec une victoire 3/2 pour nous avec un superbe match au couteau de Manu! Il nous reste un match de poule demain, on va certainement jouer avec Quentin. C’est pourquoi on décide d’aller s’entraîner. C’est difficile juste après un match intense comme ça mais c’est important. Il est 18h, nous rentrons tranquillement à l’hôtel pour profitez un peu de ce temps de repos, bien récupérer de ces trois journées et se préparer pour demain afin de bien finir cette première partie de la compétition !

29. Février 2016

C’est dur de revenir à la réalité. On vient de battre l’Allemagne pour ma première rentrée en tant que titulaire sur un Championnat du Monde! Simon et Manu ont été incroyables ! Pour ma part c’était compliqué. Du stress forcément, mais également un adversaire avec un jeu atypique. Je n’ai pas su m’adapter assez vite pour rivaliser ! J’apprends… Ce soir je suis passé par beaucoup d’émotions. Dans un premier temps, c’est l’excitation qui est venue me rendre visite, petit à petit elle a laissé place au stress, puis à la déception après ma défaite. Mais rien n’a d’égale l’émotion qui nous a tous parcourus après notre victoire ! J’ai encore du mal à mettre des mots dessus. Nous sommes sur le chemin de l’hôtel, nous profitons, nous savourons. Une heure, deux heures, mais pas plus. En effet, nous devons rester vigilants, et nous focaliser sur la rencontre de demain (mardi). La poule n’est pas terminée et rien n’est encore fait… À demain, Benji

Men's Group Round 2 at the Perfect 2016 World Team Table Tennis Championships,28 Feb 2016 - 06 Mar 2016, Kuala Lumpur, MAS

Benjamin Brossier a disputé son premier match dans un Championnat du monde face à l’Allemand Riwen Filus (défaite 0/3). Photo Rémy Gros.


28. Février 2016

benji_signeEt voilà, c’est parti ! Patrick Chila nous annonce la composition. Ce sera Simon, Manu, et Tristan. Je ne jouerai donc pas ce premier match. Je ne suis pas déçu. Cela me permet d’avoir un premier regard observateur. Je suis donc attentif à tout ce qui tourne autour de la préparation: La mise au calme dans le bus pour la salle, le fait de bien gérer la période d’échauffement, car il y a le contrôle raquette 20min avant le début de la rencontre et la présentation 10min avant. La préparation doit être soigneusement organisée et c’est pourquoi on se doit de faire attention aux « petits détails ». Arrivé au match, je sais qu’on joue contre une équipe moins forte et que je ne joue pas. Mais je tiens à être intransigeant avec moi-même au niveau de mon implication, afin de supporter et mettre dans les meilleures conditions possibles mes coéquipiers pour ce début de Championnat du monde! Au retour à l’hôtel après la victoire nous profitons de la salle de fitness de l’hôtel pour optimiser notre condition physique. En effet, demain sera plus long et plus intense avec deux rencontres de haut niveau, l’Angleterre puis l’Allemagne. Bonne soirée! Benji.

27. Février 2016

benji_kineAujourd’hui ressemble de très près à hier. On peut sentir la tension monter, à l’intérieur de l’équipe mais également chez les étrangers. Ce matin séance intense avec Tristan. Pas évident du tout car il faisait une grosse chaleur. Cet après-midi, c’était plus tranquille et beaucoup plus axé sur le service/remise afin d’affiner nos schémas de jeux. Retour à l’hôtel. Patrick nous réunit afin de nous mobiliser pour l’entrée en compétition demain matin. Je finis cette journée avec le Kine Étienne, pour un massage récup (le meilleur massage des cervicales de ma vie) ainsi que des soins pour ma main. On se retrouve demain pour cette première journée de match !
Bonne soirée à tous.

26. Février 2016

benji2602Nous sommes dans le bus en direction de la salle. Que vais-je ressentir en mettant le premier pied à l’intérieur ? L’atmosphère des mondes tout simplement : Une salle un peu « âgée » mais qui dégage quelque chose. Les aires de jeux sont belles et ce, grâce aux magnifiques nouvelles tables Butterfly. On peut sentir que les joueurs des autres pays sont plus que préparés ! Nous sommes à J-2, et pourtant l’intensité qui ressort de cette salle est déjà énorme. Programme de la journée : 2 séances / 1 muscu / et de la récup. Première séance toujours difficile, on prend nos repères, on essaye de trouver nos sensations. Cet après-midi, c’était plus intense et plus précis. Hua était très pointu sur la coordination et les 1ères balles. Je prends toujours beaucoup de plaisir à travailler ces « petites choses » qui sont primordiales à l’approche de la compétition, surtout sous le regard et les conseils plus qu’avisés de Hua. See you tomorrow pour la dernière journée de préparation avant le début de la compétition. Bonne soirée Benji

25. Février 2016

benjietsimonUn avion, puis un autre, les douanes, les contrôles, l’attente, le bus… Je ne vais pas vous mentir en vous disant que le voyage n’est pas une partie de plaisir. C’est long et fatiguant. Cependant, je m’en suis bien sortis. Un petit film, un peu de sommeil et mon livre favori que je conseille à tout le monde: « Au nom de tous les miens » de Martin Gray. Si vous êtes un peu curieux, je vous laisserai le découvrir par vous même. Sachez simplement que c’est une histoire qui ne laisse pas indifférent! Toute l’équipe à l’air dans un bon état d’esprit, je sens mes coéquipiers concernés par cet événement. Cela ne me laisse que plus avide et impatient de débuter ce championnat. Nous arrivons à l’hôtel. Je serai avec mon ami Simon en chambre. Nous allons nous reposer pour récupérer du décalage au plus vite. À demain. Benji

24. Février 2016

brossier_ITTF_05La raquette c’est bon, les chaussures c’est bon, le short c’est bon… Le sac est prêt. Je laisse mon appart une nouvelle fois tout seul. Ce n’est pas comme s’il n’avait pas l’habitude. Mais cette fois-ci c’est différent, ce départ ne s’annonce pas comme les autres. Je ressens une petite boule dans le ventre, qu’est ce que c’est ? Je crois que je suis partagé entre deux sentiments : l’appréhension et l’excitation. Mais qui n’appréhende pas l’inconnu ? En effet, je pars disputer mes premiers Championnats du monde. Mais, je ne suis pas inquiet, je suis préparé, il est certain que je vais tout donner et surtout je sens déjà le sentiment d’excitation prendre le dessus sur l’appréhension. Pour tout vous dire cette petite boule est présente avant chaque compétition, simplement aujourd’hui, elle est un peu plus résistante.

TABLE_OFFICIELLE_2016

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires