Quentin Robinot, champion d’Europe junior 2009, s’est rapproché du Top 100 mondial en effectuant un joli bond de 16 places (n°104) après ses sorties internationales du mois de janvier. Victorieux du tournoi de sélection, il a décroché son billet pour le Championnat du monde par équipes en Malaisie.

Quentin_Robinot_RG_104

Quentin Robinot (Photo Rémy Gros)

1) Pourquoi t’es tu engagé dans une carrière de haut niveau ?
Je me suis engagé dans une carrière de haut niveau car je voyais qu’au fur et à mesure de ma progression, je commençais à entrevoir un bon potentiel. Donc je me suis investi de plus en plus pour me donner le maximum de chance de réussir à haut niveau.

2) Quelle est ta compétition favorite ?
Ma compétition favorite est les championnats d’Europe, que ça soit en jeune ou en senior car c’est une des seules grandes compétitions où il est jouable de faire une médaille.

3) Comment prépares-tu une compétition ?
Une grande compétition se prépare souvent longtemps à l’avance. Notamment avec des compétitions pour trouver ses repères et ensuite un stage de 10 à 15 jours pour peaufiner la préparation.

4) Quel est, selon toi, ton meilleur coup technique ou schème de jeu ?
Mon schéma favori est le service souvent lifté pour essayer d’avoir une bonne balle à jouer avec mon coup droit.

5) Quelles sont tes sensations avec la nouvelle balle ?
La nouvelle balle change quand même pas mal de chose même si ça ne va pas révolutionner le ping. Mais vu qu’il y a moins de rotations, les points deviennent plus longs. La balle est notamment plus grosse donc le physique prend une place de plus en plus importante.

Après j’ai encore un peu de mal quand je joue mon frère, c’est quand même différent d’un ami.

6) Quelle est ta pire défaite ? Et ta la plus belle victoire ?
Une des pires défaites de ma carrière a été face à Tristan Flore, en finale des championnats d’Europe Jeunes à Kazan. J’étais en route pour réaliser le triplé (or en simple double et équipe) et je viens perdre 2/4 en ayant eu le match en main.

Quentin_Robinot_RG_103

Quentin Robinot (Photo Rémy Gros)

7) Qui est ton adversaire favori ?
Je n’ai pas spécialement d’adversaire favori, en revanche il y a deux-trois joueurs que je n’aime vraiment pas jouer sur le circuit 🙂

8/ En moyenne, combien d’heures t’entraînes-tu par semaine ? Et en fonction des périodes ?
Pendant les périodes d’entraînement (juillet août et janvier) on s’entraîne environ 25h dans la semaine. Après, pendant la saison, c’est difficile d’avoir un entraînement conséquent quand on enchaîne la Pro A, la Ligue des Champions, et les opens du Pro-tour.

9) Si tu devais proposer à quelqu’un de débuter le ping, que mettrais-tu en avant ?
Je mettrais déjà en avant l’aspect ludique du ping. Ensuite le fait d’avoir un adversaire direct peut pousser à se dépasser. Les émotions que peut transmettre ce sport sont complètement dingues !

Quentin_Robinot_RG_102

Quentin Robinot (Photo Rémy Gros)

10) Quand tu vois un nouveau joueur arriver sur le circuit international ou dans le Championnat de France, que fais-tu ?
Un mec qui commence à percer, tu vas forcément l’observer. Je vais essayer de voir ses forces et ses faiblesses afin que j’ai quelques pistes au moment où je devrai l’affronter.

11) Si tu dois jouer face à un ami ou un joueur avec lequel tu as des atomes crochus, comment fais-tu pour le considérer comme un simple adversaire ?
J’ai eu beaucoup de mal quand j’ai commencé à jouer. Après, au fur et à mesure des années, tu apprends à gérer les choses. Quand tu joues des médailles dans un championnat d’Europe contre ton pote, tu es obligé de jouer ta vie sur le match même si c’est ton pote… Après j’ai encore un peu de mal quand je joue mon frère, c’est quand même différent d’un ami.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires