Alors que la planète est dominée par les pongistes qui jouent avec la prise orthodoxe, un jeune joueur vient d’intégrer le Top 10 mondial avec sa raquette porte-plume. Son nom ?

Wong Chun Ting.

Wong Chun Ting

Wong Chun Ting

En 2012,  le jeune joueur de Hong Kong se bagarrait pour rentrer dans le Top 200 mondial. Deux ans plus tard, il apparaissait déjà dans le Top 50 après avoir battu des joueurs renommés tels qu’Adrien Mattenet ou le Japonais Kenta Matsudaira.  Lors de cette période, il a notamment remporté l’open de République tchèque (2015) et la médaille de bronze en double mixte lors des championnats du monde 2015 à Suzhou, avec Doo Hoi Kem. Poursuivant sa progression, le pongiste de 24 ans a grimpé jusqu’au Top 10 mondial : 9e en avril et 8e en juillet 2016.

 

wong-chun-ting_butterfly-advisory-staff_smallJeu de jambes

Wong Chun Ting a 25 ans (il est né le 7 septembre 1991) et il possède tous les atouts d’un joueur moderne. Ce droitier produit un jeu d’attaque spectaculaire. Il utilise aussi la partie revers de sa raquette porte-plume et il est capable de jouer fort en mettant beaucoup de rotation. Son esprit est totalement tourné vers l’offensive avec aussi des blocs et des coups rapides joués depuis un peu partout : grâce à des jambes de feu qui font de lui un joueur extrêmement rapide. Contenir et contrer son jeu d’attaque n’est pas chose aisée, ce que peut au moins confirmer le Japonais Jun Mizutani battu en quarts de finale de la Coupe d’Asie 2016.

Dans la lignée de Wang Hao et de Xu Xin

Il y a d’abord cette incroyable faculté à jouer avec la face revers de son porte-plume et de réaliser des coups inspirés des légendaires Wang Hao et de Xu Xin. Wong Chun Ting est en mesure d’attaquer la plupart du temps en coup droit car il couvre la table avec son jeu de légende. Il est aussi très affûté physiquement et capable de tenir un rythme effréné pendant tout le match.

Les débuts à 9 ans.

Wong Chun Ting Vorhand

Wong Chun Ting et  son formidable impact physique.

Plusieurs joueurs de l’équipe nationale de Hong-Kong ont été formés en Chine. Wong Chun Ting est une exception : il est né et a débuté le tennis de table à Hong-Kong. Sa carrière démontre qu’il n’est pas nécessaire de débuter l’activité, à 2, 4 ou 6 ans. Wong Chun Ting a donné ses premiers coups de raquette à l’âge de 9 ans. Son éclosion tardive explique pourquoi on ne lui avait pas vraiment porté attention avant l’année 2014 et ses performances soudaines.

« Lorsque j’étais enfant, il y avait une table de loisir située à deux pas de chez moi. J’y passais beaucoup de temps à jouer avec mes copains et mes parents. Ce n’était pas réellement du sport et je n’aimais pas trop ce contexte, je voulais vraiment m’y mettre sérieusement. Tout a vraiment commencé pour moi à l’école lorsque j’ai commencé à jouer deux fois par semaine : je dois dire que j’étais totalement fasciné. C’est alors que j’ai décidé de jouer avec une prise porte-plume car j’étais vraiment plus à l’aise. »

Pourquoi en porte-plume et pourquoi jouer des deux côtés ?

Lorsqu’on l’interroge sur sa marque de fabrique, Wong Chung Ting répond : « Lorsque j’ai commencé à jouer sérieusement, les joueurs à prise porte-plume utilisaient seulement une face de leur raquette, sur le coup droit. J’ai donc débuté mon apprentissage de la même façon. Mais deux ans plus tard, on m’a conseillé dans une boutique spécialisée d’utiliser l’autre face avec un 2e revêtement, pour jouer en revers. Bon au début je l’ai plus utilisé pour frapper la balle qu’autre chose mais ensuite, de plus en plus, je me suis mis à apprécier cette façon moderne de jouer. S’il n’y avait pas eu ce conseiller dans la boutique, il n’y aurait pas aujourd’hui de Wong Chun Ting ! »

Wong Chun Ting joue avec un bois Butterfly Arylate-Carbon associé à deux TENERGY 05.

Wongn Chun Tin | Arylate Carbon | TENERGY 05

Wong Chun Ting utilise un bois Arylate Carbon avec deux TENERGY o5.

Et tout ne se résume pas à la hiérarchie du classement mondial. Même avec un revêtement en revers, personne ne pouvait imaginer que ce jeune joueur pourrait atteindre le top niveau. Car c’est seulement à l’âge de 13 ans que Wong est passé d’un entrainement de 02h par semaine à trois fois par semaine. Et lorsque l’idée de jouer ainsi en revers ne s’impose à lui, il a dû apprendre lui-même la technique car personne ne jouait de cette façon à Hong Kong. L’entraînement intensif portera bientôt ses fruits. À l’âge de 16 ans, il s’entraîne avec l’équipe nationale junior de Hong Kong. Mais bien qu’il fasse partie des joueurs les plus talentueux, il n’avait pas encore l’ambition de devenir un joueur professionnel. Dès ses 18 ans, son avenir allait se dessiner concrètement.

En rejoignant l’équipe nationale, Wong a rencontré son mentor, de dix ans son aîné, en la personne de Tang Peng qui a tout de suite porté un intérêt particulier à ce talent en lui faisant partager son expérience ; allant même jusqu’à sacrifier ses séances d’entraînement pour conseiller le jeune prodige, sur la technique, la tactique et même la préparation physique. Si Tang Peng utilise une prise orthodoxe, il a autrefois joué pour l’équipe nationale de Chine et il a eu l’opportunité de s’entraîner avec Wang Hao qui a une technique similaire à Wong Chun Ting. « Sans le parrainage et les conseils permanents de Tang Peng, jamais je n’aurais jamais atteint ce niveau. »

 

TANG Peng

TANG Peng

 

„Ohne die harte Schule TANGS und seine Leidenschaft, die er in meine Ausbildung investiert hat, hätte ich es bis hierhin niemals geschafft. »

Wie richtig die Entscheidung war, den jungen Wong ins Nationalteam war, hat sich vielfach bestätigt. Doch bei allldem hat sich Wong sowohl seinen Realismus als auch seine Bescheidenheit bewahrt:

„Auch wenn mein Ranking in der Weltrangliste dazu geführt hat, dass ich momentan in Hongkong an der Spitze stehe – vom Technischen, Taktischen als auch Psychologischen her ist ganz klar TANG Peng das Rückgrat des Nationalteams. »

Wong Chun Ting Interview

Wong Chun Ting, lors de l’interview réalisée à Tokyo

Wong Chun Ting est récemment venu nous rendre visite au siège de Butterfly à Tokyo. Nous n’avons pas pu résister à le soumettre aussi à notre questionnaire classique.

Quel est ton principal trait de caractère ?

J’ai tendance à être timide avec les gens que je ne connais pas. En revanche, avec mes amis, je suis plus ouvert.

Quelle est ta principale qualité ?

Je suis capable de faire face aux difficultés et d’enchainer positivement.

Quel a été ton meilleur match ?

En fait c’est plus une compétition, en l’occurrence lors de l’open de République tchèque en 2015. Tout au long du tournoi, je ne jouais pas vraiment bien, mais j’ai toujours crû en mes qualités. Ce succès m’a vraiment donné confiance.

Et le pire ?

C’était lors des Jeux d’Asie 2014 lors du quart de finale par équipes, face à Taiwan. Nous menions 2 à 0 et j’ai perdu après avoir compté plusieurs balles de match. Nous avons finalement perdu la rencontre.

Quel pays apprécies-tu le plus ?

J’ai passé de bons séjours dans plusieurs pays. En terme de gastronomie j’adore le Japon et j’aimerais vivre en Espagne.

Quels sont les jours que tu apprécies le plus sur le circuit ?

Je suis très proche de Tang Peng.

Comment es-tu devenu le meilleur joueur de Hong-Kong ?

J’ai reçu le soutien de Hong Kong Sports Institute où beaucoup d’athlètes sont rassemblés. Cela permet de bénéficier des installations et des conseils pour la préparation physique et bien sûr l’entrainement. Tout cela m’a aidé à progresser. Il y avait également l’accompagnement de la fédération Hong Kongaise de tennis de table qui m’a permis de voyager au travers le monde pour disputer des compétitions. Enfin, et ce n’est le moindre, mon mentor Tang Peng m’a toujours soutenu.

Butterfly t’accompagne depuis un moment. Comment qualifies-tu cette relation ?

Butterfly est une entreprise réputée dans le tennis de table. La plupart des joueurs de la planète jouent avec du matériel Butterfly. Mais le plus impressionnant, c’est l‘exceptionnelle qualité des produits Butterfly.

Quel est ton prochain objectif majeur ?

Je souhaite remporter une médaille olympique, en individuels ou par équipes. À Rio, nous étions tout proche de la gagner car nous avons terminé 4e par équipes.

Que signifie le tennis de table pour toi ?

C’est tellement une part importante dans ma vie que je suis reconnaissant envers ce sport qui a changé mon existence.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires