Fabien Lamirault et Audrey Zarif portent fièrement la candidature de Paris 2024. Au côté du champion d’Europe Emmanuel Lebesson, les deux pongistes du Team Butterfly ont été choisis par l’équipe de la candidature parisienne pour incarner le tennis de table dans le dossier de présentation.

Fabien Lamirault prend la pause avec son nouvel équipement : il a rejoint récemment la Team Butterfly – Photo DR.

Champion d’Europe, du monde et champion paralympique en titre (classe 2), Fabien Lamirault est le champion de « tout ». Logiquement, il est le pongiste qui incarne la candidature de Paris 2024 et son volet handisport. Des Jeux paralympiques qui ont enfin pris une place grandissante dans l’univers huppé de l’olympisme. « Pour Paris 2024, nous sommes trois représentants. Emmanuel Lebesson, Audrey Zarif pour la jeune génération, et moi-même pour le sport handi. J’ai répondu avec plaisir pour porter la candidature. » Médaillé de bronze à Londres puis sacré champion paralympique à Rio, Fabien Lamirault apprécie la place grandissante du handisport dans les médias. « Les Jeux de Londres ont marqué un tournant avec des stades pleins. Nous avons joué devant 5000 spectateurs dans la capitale britannique. Le tout relayé par Channel Four. » L’été dernier à Rio, France TV a ouvert largement son antenne avec une centaine d’heures en direct avec des consultants en plateaux, dont notre confrère pongiste, Julien Soyer. Fabien Lamirault a joué au Foot et au Hand avant d’être victime d’un accident de la route qui l’a cloué dans un fauteuil, à 17 ans. Trois ans plus tard, il entame une carrière pongiste prometteuse qui l’a conduit au sommet. Celui qui alterne des stages avec ses coéquipiers de l’équipe handisport et des séances avec les valides, au club Aix-en-Provence – Les Milles, a créé avec d’autre pongistes handi une structure, le Marseille Provence TT Handisport. « L’objectif est que le club soit pleinement opérationnel début 2018, deux ans avant les Jeux Paralympiques de Tokyo. » À 37 ans et un avenir prometteur, il est installé dans le Var, près de Saint-Maximim. Employé par la Police Nationale, il participe à des actions de communication auprès d’un public jeune, dans les écoles primaires et dans les collèges. Prochain défi pour Fabien Lamirault : les Championnats du monde par équipes à Bratislava (Slovaquie) du 15 au 21 mai où il tentera de conserver sa couronne.

Audrey Zarif, la carte jeune de Paris 2024

Audrey Zarif avait participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014 – Photo Rémy Gros.

Forcément une candidature de Paris aux J.O. de 2024 est d’autant plus séduisante pour une jeune athlète en capacité de participer à la compétition la plus mythique. Recrutée par l’équipe qui porte la candidature, la pongiste sociétaire du Saint-Quentin TT entend battre le pavé pour concourir à la promotion du dossier francilien. Un honneur, une mission. « D’autres filles telles que Pauline Chasselin aurait pu être choisie. Je crois que le fait d’être originaire de Saint-Denis et d’avoir participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014 à Nanjing ont contribué à cette proposition que j’ai immédiatement acceptée. » Un rôle qui lui permettra de faire campagne pour Paris 2024, goodies à l’appui, lors des prochaines compétitions internationales sur lesquelles elle essaiera de grimper au classement mondial pour se rapprocher du rêve olympique. « Les J.O., c’est le rêve de tout sportif. Simon Gauzy et Carole Grundisch m’ont parlé de Rio. Ils m’ont dit que c’était magique. » À 18 ans, Audrey Zarif peut légitimement viser une participation aux J.O. de 2024 et même dès l’édition précédente à Tokyo, en 2020. Si les J.O. constituent « un rêve » pour la Dyonisienne, la jeune femme ne se comporte pas en groupie : « aller aux J.O. n’est pas une fin en soi. À l’Insep on croise déjà au quotidien de grands champions. »

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires