Quelques journées de Pro A et une finale européenne avec la Vaillante Angers clôtureront dans quelques semaines l’immense carrière de Christophe Legoût. À bientôt 44 ans, l’ex-numéro 14 mondial va ranger sa raquette pour de bon afin de se consacrer pleinement à sa nouvelle mission de Manager de Butterfly France.

Des responsabilités

Voici 21 saisons que Christophe fait briller les couleurs de Butterfly. La marque japonaise lui colle à la peau depuis 1996 et l’aventure commune se poursuivra désormais en dehors de l’aire de jeu. « En 2014, j’ai intégré l’équipe de Butterfly France, avec Stéphane Michel, Julien Girard et Hubert Guériau. En parallèle de ma carrière de pongiste professionnel, j’étais notamment en charge du suivi des joueuses et des joueurs du Team Butt

Après une magnifique carrière, Chris va endosser un nouveau costume : celui de Manger de Butterfly France. Photo R. Gros

erfly. » Désormais, Christophe se consacrera totalement à son nouveau métier : Manager de Butterfly France. « Je vais bien entendu continuer à collaborer avec mes collègues car je serai employé à plein temps avec un périmètre d’activités élargi. L’objectif est de contribuer au rayonnement et au développement de la marque sur tout le territoire, en étroite collaboration avec nos distributeurs et nos partenaires institutionnels : la Fédération, les Ligues, les Comités et les clubs. » Il sera bien entendu un interlocuteur précieux auprès des membres du Team Butterfly qui trouveront avec Chris une oreille experte et bienveillante. Forcément, saison après saison, l’idée d’une reconversion dans l’univers du tennis de table a pris forme pour le quadragénaire.

« Cela fait une dizaine d’années que l’on m’interroge sur mon avenir. L’hypothèse d’une fin de carrière est devenue plus concrète l’an passé au moment de subir une opération lourde (NDLR : pose d’une prothèse de hanche). J’ai pu revenir à un bon niveau et même si j’adore encore jouer et m’entraîner, je crois que le moment est venu de raccrocher. »

Et d’ajouter : « le sentiment d’être apprécié et la connaissance du milieu du ping, m’ont encouragé à saisir cette opportunité avec Butterfly. » Pour Sebastian Rangs, responsable de la distribution en Europe, les responsabilités confiées à Christophe Legoût sont le prolongement d’une relation intense avec la marque depuis plus de 20 ans. « Nous sommes fiers d’annoncer que notre ami Christophe, qui est un membre de la famille Butterfly et un promoteur de notre entreprise depuis 1996, ne va pas seulement rester dans l’univers du tennis de table mais participer pleinement au développement de notre marque en France. Avec ses nombreux succès, sa notoriété et son expérience, nous sommes très optimistes pour atteindre nos objectifs : fournir des produits et des nouveaux services sur le marché français. »

Une immense carrière

Vice-champion du monde en 1997 et champion d’Europe par équipe (1994), Christophe Legoût était le benjamin des fameux Mousquetaires, avec ses illustres potes Jean-Philippe Gatien, Patrick Chila et Damien Eloi, qui ont pris le relais de la génération Secrétin. « 1994, c’est le premier titre qui scelle notre amitié qui nous unie encore aujourd’hui, souligne Christophe. Au moment de raccrocher, tu regardes derrière toi. Alors que j’ai commencé très tard (à 11 ans) dans le club créé par mes parents, j’estime avoir accompli un joli parcours. Je ne peux pas avoir de regrets même si ma blessure à l’épaule en 1997 restera une cicatric

Chris Legoût était encore en 2014, finaliste des championnats de France. Photo R. Gros

e à ce moment de ma carrière. » Triple champion de France en simple, 10 fois sacré en double, demi-finaliste d’une Coupe du monde individuelle (1997), finaliste d’un Top 12 européen (1999), trois participations aux J.O. et de nombreuses médailles internationales, Christophe Legoût a optimisé un parcours exceptionnel. Avec Levallois, il a aussi conquis la Ligue des Champions en 1995 et une Coupe ETTU en 2003. Il a aussi atteint le 14e rang mondial en 1999 puis en 2001.

Et ce n’est pas un hasard si Chris participera ce vendredi 28 avril, en compagnie notamment de Jorgen Persson et de Jiang Jialiang, à l’ITTF Legends Tour qui fait étape à Metz. Gaucher avec un style de jeu résolument offensif, le pongiste né à Montbéliard a su s’adapter aux nombreuses évolutions des règles du jeu et du matériel. Une expertise qui lui sera précieuse dans son nouveau costume. Chris portera les couleurs du club angevin jusqu’au terme de la saison : son dernier rendez-vous est programmé le 6 juin et opposera la Vaillante Angers à Roanne. Une ultime saison en Pro A où le gaucher aura notamment battu le Nigérian Quadri Aruna, n°35 mondial. Une performance notoire quelques mois seulement après la pose d’une prothèse de hanche. « Ce sera bientôt la fin de ma carrière de haut niveau. Je prendrai très certainement une licence dans un club Butterfly mais sans ambition de performer. » Cette nomination de Manager de Butterfly France est assurément un nouveau défi d’ampleur comme Chris les aime.

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.