ROZENA est le dernier né des revêtements de la famille Butterfly et il est certain qu’il rencontrera très vite son public à partir du lancement international programmé le 21 avril prochain. En quoi ROZENA est-il si particulier ? Quelles sont ses particularités techniques ?

TENERGY, le revêtement haute performance.

Depuis son lancement en 2008 TENERGY, en particulier avec les modèles 05 et 64, a participé à ce qu’il convient d’appeler une véritable success-story. Ces revêtements sont devenus les partenaires de la majorité des meilleurs joueurs de la planète et dans les grands championnats nationaux. TENERGY a influencé le tennis de table comme seulement quelques revêtements légendaires auparavant. La sensation typique du toucher du TENERGY est unique.

TENERGY a certes beaucoup à offrir, mais il expose au grand jour les compétences techniques du joueur. Pour profiter pleinement du potentiel de TENERGY, un joueur doit pouvoir frapper la balle avec un angle et une synchronisation précis.

Bienvenue à ROZENA

L’objectif principal du développement de ROZENA était la recherche de la « tolérance » dans l’exécution. Là où TENERGY exige que le joueur frappe la balle avec un angle précis, ROZENA compense les erreurs d’ajustement. Yuichi Tsuchiya, responsable du département Recherche & Développement de Butterfly, résume cela parfaitement : « Le tennis de table est un sport où vous devez frapper la balle avec une vitesse, une rotation et une trajectoire différentes vers le côté opposé de la table. Les meilleurs joueurs ayant des capacités physiques et d’anticipation élevées avec en plus une grande vitesse de réaction, ils sont capables de frapper la balle précisément. En d’autres termes, ils peuvent frapper la balle à un endroit précis avec un angle exact de la raquette, avec une rotation spécifique et de la vitesse. Cependant, plus le niveau d’un joueur est faible, plus il sera difficile pour lui de frapper la balle parfaitement. C’est là où le niveau de « tolérance » devient important. »

La « tolérance » offerte par ROZENA rend ce revêtement particulièrement facile à manier et contribue à réduire les petites erreurs en raison de son angle d’inclinaison et de son oscillation, ce qui permet de renvoyer la balle en toute sécurité tout en maintenant la pression sur l’adversaire. Le taux d’erreur diminue et le plaisir augmente ! Christophe Legoût donne a eu le privilège de tester, au cours de plusieurs séances d’entraînement, le nouveau revêtement ROZENA :

« la qualité d’accroche est très proche de TENERGY 05 mais ROZENA est plus tendre. Son élasticité fait que la balle pénètre le revêtement avant d’être renvoyée avec une sorte d’effet catapulte très agréable et qui permet de pardonner les petites erreurs. Cela peut paraître anecdotique mais la mousse de couleur rose donne un aspect très sympa à ce nouveau revêtement. »

Une technologie éprouvée permet d’offrir un prix attractif

Avec la série TENERGY, ROZENA dispose d’une technologie éprouvée, telles que High Tension et Spring Sponge, utilisées pour TENERGY et SPIN ART. La couleur rose utilisée pour Spring Sponge de ROZENA est un choix délibéré, comme l’explique Yuichi Tsuchiya : « la couleur rose est visuellement attrayante et a un impact. Nous avons décidé de l’adopter car il s’agit de la couleur utilisée pour le logo Butterfly et elle est appropriée pour représenter la marque Butterfly. Le nom de ROZENA est lui-même issu de la couleur rose. »

En utilisant le savoir-faire de la production et du développement de TENERGY, Butterfly a réduit les coûts de production de ROZENA et a permis de proposer un prix plus bas. Yuichi Tsuchiya  argumente :

« Nous avons pu réduire considérablement les coûts de développement grâce à l’histoire de la production des revêtements Butterfly. Par exemple, nous avons pu le concevoir grâce à notre expérience acquise en Recherche & Développement et dans la maîtrise de la fabrication de High Tension, de la forme et de la position des alvéoles et du Top Sheet. En termes de performance, TENERGY reste au-dessus, mais nous sommes confiants car ROZENA est une option attrayante pour beaucoup de joueurs d’autant qu’il a été développé et produit avec la meilleure technologie possible de Butterfly. »

Le Directeur Général de Butterfly, Takako Ohsawa, poursuit :

« L’un des objectifs lors du développement de ROZENA était de produire un revêtement à un prix raisonnable pour ceux qui n’avaient pas eu l’occasion d’utiliser nos revêtements hautes performances tels que TENERGY. Nous avons confiance dans la performance de TENERGY, mais nous avons l’impression qu’il a été parfois délaissé en raison de son tarif relativement élevé. »

ROZENA : pour progresser

Takako Ohsawa résume le potentiel de ROZENA : « c’est un revêtement conçu pour un large éventail de joueurs, du débutant à celui qui dispute des compétitions jusqu’au niveau national. En tant que fabricant de tennis de table, nous souhaitons vivement répondre aux exigences des joueurs qui aiment le tennis de table et qui veulent progresser. Nous pensons que c’est une des missions de Butterfly d’améliorer le niveau du tennis de table et de contribuer à l’enthousiasme de jouer. ROZENA est recommandé pour les joueurs en progrès, qui souhaitent toujours apprendre et améliorer leur niveau de jeu. Avec son potentiel de vitesse et de rotation, il est adapté à ces exigences. Il offre une tolérance exceptionnelle qui permet de réduire les petites erreurs dans le jeu. »

TENERGY : pour continuer à gagner

Takako Ohsawa en est certain :

« Butterfly positionne la série TENERGY au rang le plus élevé dans la catégorie des revêtements pour « gagner », ROZENA est un « revêtement pour être plus fort », pour aider les joueurs à élever leur niveau de jeu avant d’utiliser les revêtements de la gamme pour TENERGY à l’avenir. »

Voici les points forts du nouveau revêtement ROZENA qui est disponible dans le monde entier depuis le 21 avril 2017 :

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires