Une nouvelle année s’achève et le livre des souvenirs s’enrichit des temps forts de 2017 : des performances, des moments d’échanges et de réflexion, de nouveaux engagements et des produits pour toujours mieux vous satisfaire.


TOP 16 EUROPÉEN À ANTIBES : ALEXANDER SHIBAEV A GRANDI

Lors du Top 16 Européen organisé à Antibes du 3 au 5 février 2017, Alexander Shibaev décrochait la médaille d’argent. Après avoir notamment dominé le Français Simon Gauzy (4-2) en demi-finale, il s’inclinait en finale (2-4) face au tenant du titre, Dimitrij Ovtcharov. « Cette médaille d’argent constitue mon meilleur résultat. Mais je suis triste d’avoir perdu face à Ovtcharov. Nous nous connaissons bien et j’avais l’opportunité de m’imposer : il ne jouait pas très bien et malheureusement moi non plus, regrettait le pongiste russe âgé de 26 ans. D’ailleurs le spectacle de cette finale n’était pas vraiment fameux pour les spectateurs. La prochaine fois il faudra que je m’impose. » Le Russe a fait preuve d’une stabilité mentale évidente au regard de son passé parfois agité dans l’aire de jeu. « Oui, bien sûr, c’est important. Mais son problème majeur résidait dans le fait qu’il avait un service très limite qui lui coûtait beaucoup d’influx nerveux lors des matches », estime Peter Sars, le coach suédois qui fait partie du Team mis en place autour du talentueux pongiste russe. « Oui c’est vrai, j’ai une attitude plus stable à la table car je travaille également avec un préparateur mental », livre Alexander Shibaev. « Avec une nouvelle technique au service, nous avons le nouveau Shibaev, poursuit Peter Sars. Ainsi, il peut se concentrer de façon positive sur la tactique et son système de jeu. »

TOP 16 EUROPÉEN À ANTIBES : 1ER SÉMINAIRE DES ENTRAÎNEURS BUTTERFLY

En marge du Top 16 Européen, Butterfly avait réuni ses entraîneurs et ses coaches pour parler ping évidemment : de matériel, d’entraînement, de compétition… Des échanges fructueux qui renforcent l’ambition de Butterfly à poursuivre ce type de rassemblement à l’instar de la cérémonie des « Coaches de l’année ». Soutenu par Butterfly dès l’origine de la candidature du club d’Antibes, le Top 16 européen constituait une occasion rare de rassembler nos entraîneurs et nos coaches pour un séminaire autour de trois thèmes majeurs, à savoir : l’évolution du jeu avec la balle plastique, la relation entraîneur-entraîné et le mental des jeunes compétiteurs. « Si la trame générale a été la plupart du temps suivie, vous vous doutez bien que lorsque 35 personnes passionnées de Ping se rencontrent et échangent leur point de vue, on refait facilement le monde ! », rapportait Christophe Legoût dans l’éditorial du ButterflyMag de février dernier.

BASTIEN REMBERT : LE JEUNE PREMIER

C’était assurément une bonne surprise. Soutenu par Butterfly (avec son distributeur Dauphin) depuis son plus jeune âge, Bastien Rembert remportait en mars dernier l’open de France du simple junior à Metz (ITTF World Junior Circuit). Butterfly était partenaire principal de cet événement international. Ainsi Bastien Rembert disputait sa première finale internationale dans le complexe de Saint-Symphorien à Metz. N°28 européen et n°5 français dans la hiérarchie junior (J2), le Breton n’était pas attendu à ce niveau. Mené 2/0 dans la finale par le Japonais Haruki Miyamoto, tombeur de Remy Menand en demies, Bastien Rembert renversait la vapeur pour décrocher son premier titre international en 6 sets. Dans la lignée des Joe Seyfried ou encore Tristan Flore sacrés alors en Lorraine. « Je sentais que j’avais des bonnes sensations dès l’échauffement et sur les premiers matches », déclarait le jeune champion de 17 ans qui a mieux maîtrisé le secteur service-remise pour s’imposer en finale. « Je l’ai bien embêté avec mon service coupé mou et à plat sur son coup droit. Il n’arrivait pas à flipper comme il le fait habituellement. »

ROZENA : LE REVÊTEMENT POUR PROGRESSER

ROZENA est le dernier né des revêtements de la famille Butterfly et il a rapidement rencontré son public depuis son lancement le 21 avril 2017. L’objectif principal du développement de ROZENA était la recherche de la « tolérance » dans l’exécution. Là où TENERGY exige que le joueur frappe la balle avec un angle précis, ROZENA compense les erreurs d’ajustement. Yuichi Tsuchiya, responsable du département Recherche & Développement de Butterfly, résume cela parfaitement : « Le tennis de table est un sport où vous devez frapper la balle avec une vitesse, une rotation et une trajectoire différentes vers le côté opposé de la table. Les meilleurs joueurs ayant des capacités physiques et d’anticipation élevées avec en plus une grande vitesse de réaction, ils sont capables de frapper la balle précisément. En d’autres termes, ils peuvent frapper la balle à un endroit précis avec un angle exact de la raquette, avec une rotation spécifique et de la vitesse. Cependant, plus le niveau d’un joueur est faible, plus il sera difficile pour lui de frapper la balle parfaitement. C’est là où le niveau de tolérance devient important. »

LES COACHES DE L’ANNÉE 2016

3e édition du nom, la cérémonie des Coaches de l’année 2016 s’est tenue le vendredi 25 juin à Joué-Lès-Tours, en marge des Championnats de France benjamins cadets. Créé à l’initiative de Butterfly, ce rendez-vous est désormais bien inscrit dans l’univers du tennis de table et du milieu des entraîneurs. Le palmarès de la 3e édition :

– Meilleur coach espoirs de l’année 2016 : Kamal Zemmal (coach AS Le Chesnay) pour les résultats d’Elian Zemmal, de Leïli Mostafavi et d’Océane Guisnel.

– Meilleur coach féminines de l’année 2016 : Jérôme Surand (coach ASGM Le Mans) : pour les résultats de Clara Beaudron.

– Meilleur coach masculins de l’année 2016 : Christine Loyrion (coach de Romans TT) pour les résultats de Bilal Hamache et d’Andréa Landrieu.

LE PHÉNOMÈNE TOMOKAZU HARIMOTO

À seulement 13 ans, il atteignait la finale du Pro-Tour d’Inde. Un record de précocité, encore un, pour ce jeune talent japonais. Tomokazu Harimoto s’inclinait seulement en finale face à Dimitrij Ovtcharov. . Il s’entraîne actuellement au centre national à Tokyo. Soutenu par Butterfly, Tomokazu n’ignore rien du matériel fabriqué par la marque. Il a choisi TENERGY 80 sur le coup droit – il est droitier – pour son équilibre entre la vitesse et la rotation. « Avec TENERGY 80, c’est plus facile pour moi de jouer des topspins rapides avec beaucoup de rotations et j’estime aussi que j’ai plus de contrôle en top sur top. » En revers, il utilise TENERGY 05 FX. « La mousse tendre m’offre un excellent contrôle. » Au Japon, sa notoriété est déjà faite. « Prodige » et « talent exceptionnel » sont couramment utilisés pour qualifier le jeune adolescent. Depuis sa première année à l’école primaire, il a remporté plusieurs titres nationaux et bénéficie d’une attention médiatique similaire au Japon comme les autres stars japonaises de l’équipe nationale senior.

COUPE ETTU : LA ROMAGNE DÉCROCHE LE TITRE EUROPÉEN

Jamais sacrés champions de France, les Romagnons ont embelli cette année leur palmarès d’un superbe titre continental : la Coupe ETTU. Dans un improbable derby à ce niveau, face à la Vaillante Angers, la Romagne a dominé de la tête et des épaules la finale avec deux succès incontestables : 3-0 à l’aller et 3-1 au retour ! Pour Butterfly, partenaire du club du Maine-et-Loire, c’est aussi la consécration d’un partenariat historique. Ce couronnement s’accompagne d’un reproche : en s’imposant 3 à 0 avec un seul set concédé lors du match aller dans leur salle fétiche, les Romagnons avaient tué tout suspense dès le match aller.  Rendez-vous était pris 7 jours plus tard pour la manche retour. Si le Palais des Sports d’Angers avait réussi le tour de force d’attirer un large public, les données n’avaient pas évolué. Les Romagnons devaient seulement remporter 2 sets pour s’adjuger le titre européen. Avec Chen Tian Yuan aligné d’entrée et concentré comme jamais, les Romagnons célébraient leur victoire, avant même la fin du premier match. « C’était étrange de soulever la Coupe à Angers, souriait Fabrice Coutolleau qui avec son collègue Cyril Ciaudo a contribué au développement du club phare de la Romagne. Ce succès nous a offert une large reconnaissance. C’est gratifiant et j’espère que cela va nous ouvrir de nouvelles perspectives. »

CHRISTOPHE LEGOÛT NOMMÉ MANAGER DE BUTTERFLY FRANCE

Quelques journées de Pro A et une finale européenne avec la Vaillante Angers clôturaient en juin dernier l’immense carrière de Christophe Legoût. À bientôt 44 ans, l’ex-numéro 14 mondial rangeait sa raquette pour de bon afin de se consacrer pleinement à sa nouvelle mission : Manager de Butterfly France. Voici 21 saisons que Christophe fait briller les couleurs de Butterfly. La marque japonaise lui colle à la peau depuis 1996 et l’aventure commune se poursuivra désormais en dehors de l’aire de jeu. « En 2014, j’ai intégré l’équipe de Butterfly France, avec Stéphane Michel, Julien Girard et Hubert Guériau. En parallèle de ma carrière de pongiste professionnel, j’étais notamment en charge du suivi des joueuses et des joueurs du Team Butterfly. » Désormais Christophe se consacre totalement à son nouveau métier : Manager de Butterfly France. « Je vais bien entendu continuer à collaborer avec mes collègues car je serai employé à plein temps avec un périmètre d’activités élargi. L’objectif est de contribuer au rayonnement et au développement de la marque sur tout le territoire, en étroite collaboration avec nos distributeurs et nos partenaires institutionnels : la Fédération, les Ligues, les Comités et les clubs. »

TRISTAN FLORE REJOINT BUTTERFLY

Au début du mois d’août, nous avions le plaisir de vous annoncer l’arrivée de Tristan Flore au sein du Team Butterfly. Il donnait alors ses premiers coups de raquette Butterfly à Sarrebrück pour le stage de reprise du groupe France avant de se lancer dans la préparation du championnat d’Europe par équipe au Luxembourg. Vice-championne d’Europe junior 2015, Marie Migot a également rejoint le Team au cours de l’été.

Double champion d’Europe junior, champion de France en simple et vainqueur de la Ligue des Champions, Tristan Flore fait désormais confiance à Butterfly. Le jeune homme (22 ans) venait d’intégrer le Top 50 mondial (n°45) et il entend poursuivre sa progression avec le soutien de la marque et la qualité de son matériel. Il a choisi le bois APOLONIA ZLC équipé des revêtements TENERGY 05. Depuis, mi-décembre, Tristan a subi une opération qui le tiendra éloigné quelques mois de la table. Il débutera sa rééducation au CERS de Capbreton.

LA NOUVELLE LIGUE BOURGOGNE – FRANCHE-COMTÉ A CHOISI BUTTERFLY

Au mois d’octobre dernier, à l’occasion du 1e tour du critérium fédéral disputé au Creusot, Butterfly, par l’intermédiaire de notre distributeur Dauphin, s’est associé à la Ligue Bourgogne – Franche-Comté. Une nouvelle Ligue sous les couleurs de Butterfly avant, peut-être, de nouveaux accords avec d’autres régions. Un partenariat joliment salué par Andréa Landrieu qui a remporté le 1er tour des indivs dans une finale 100 % Butterfly, face à Benjamin Brossier.

LUCIE GAUTHIER QUALIFIÉE POUR LES JEUX OLYMPIQUES DE LA JEUNESSE EN 2018

« Ce serait incroyable de disputer les Jeux Olympiques de la Jeunesse. J’en fais un objectif principal mais cela ne sera pas simple car beaucoup de joueuses sont devant moi », avait confié Lucie Gauthier avant de disputer le tournoi de qualification en Croatie. À Split, la sociétaire de l’ASPC Nîmes a brillamment obtenu son billet pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se tiendront à Buenos Aires (Argentine) en octobre 2018. L’annonce de Lima de septembre dernier qui a vu la candidature de Paris confirmée attise forcément les convoitises puisque l’équipe de France sera assurée de sa participation aux J.O. de 2024 : « disputer les J.O., c’est forcément un rêve pour tout sportif de haut niveau. 2024 donne encore plus envie car ce sera en France. Si j’y pense ? Oui mais j’ai encore le temps de m’étoffer d’ici là. »

A propos de l'auteur

Hubert

He recently joined the Butterfly France team. Hubert, in addition to following high level table tennis for many years (and playing himself), as a journalist, he creates a lot of content. He is now the chief editor for Butterfly Mag. He is also the communication manager for Butterfly in France.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.